Un an de prison pour un influent rabbin israélien condamné pour corruption
Rechercher

Un an de prison pour un influent rabbin israélien condamné pour corruption

Yoshiyahou Pinto compte faire appel de la décision du tribunal de Tel Aviv

Rabbi Yoshiyahou Yosef Pinto (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)
Rabbi Yoshiyahou Yosef Pinto (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

Un influent rabbin israélien a été condamné mardi à un an de prison pour avoir tenté de verser un pot-de-vin à un haut gradé de la police, chargé de l’unité nationale de lutte contre la corruption.

Le rabbin Yoshiyahou Pinto avait reconnu en avril avoir versé 100.000 francs suisses (96.000 euros) destinés au commissaire adjoint Ephraïm Bracha.

Juif ultraorthodoxe et très charismatique, considéré par ses adeptes comme un chef spirituel, le rabbin Pinto, 42 ans, compte de nombreux fidèles en Israël comme aux Etats-Unis, dont un certain nombre d’hommes politiques de poids, d’officiers de police et militaires et d’hommes d’affaires.

Bracha était connu comme un de ses fidèles et le rabbin Pinto espérait pouvoir en conséquence obtenir des informations au sujet d’une enquête en cours le concernant.

Mais l’officier a dénoncé la tentative de corruption, entraînant l’ouverture d’une enquête et l’arrestation du rabbin.

L’argent avait été versé par l’épouse du rabbin Pinto à celle du commissaire Bracha dans un hôtel en 2012, et la transaction avait été observée par la police grâce à une opération de surveillance.

Le rabbin a obtenu une réduction de sa peine de prison en plaidant coupable et en fournissant des informations incriminant le chef de l’agence israélienne de police judiciaire.

Un tribunal de Tel-Aviv a validé mardi cet accord de plaider coupable, condamnant le rabbin Pinto à un an de prison et un million de shekels (230.000 euros) d’amende pour corruption, tentative de corruption et obstruction à la justice.

Descendant d’une dynastie de rabbins versée dans la Kabbale, il a été classé septième plus riche rabbin d’Israël par la branche locale de Forbes.

Il est également mis en cause aux Etats-Unis où il est accusé d’avoir versé de l’argent à un député et manigancé l’arrestation du concurrent d’un de ses partenaires en affaires.

Le juge a accepté de repousser jusqu’au 28 juin le début de la peine du rabbin Pinto afin de lui laisser le temps de faire appel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...