Un appel à la prière chanté à la Knesset contre la loi anti-muezzin
Rechercher

Un appel à la prière chanté à la Knesset contre la loi anti-muezzin

Ahmad Tibi et Taleb Abu Arar, députés de la Liste arabe unie, ont chanté l’appel à la prière musulmane en arabe

Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie, chante l'appel à la prière musulmane sur l'estrade de la Knesset, le 14 novembre 2016. (Crédit : Liste arabe unie)
Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie, chante l'appel à la prière musulmane sur l'estrade de la Knesset, le 14 novembre 2016. (Crédit : Liste arabe unie)

Pour répondre au projet de loi du gouvernement, qui vise à interdire aux mosquées d’utiliser des haut-parleurs pour diffuser l’appel à la prière musulmane, deux députés arabes ont chanté le muezzin, son nom arabe, depuis l’estrade de la Knesset.

Ahmad Tibi et Taleb Abou Arar, tous deux députés de la Liste arabe unie, ont chanté l’appel en arabe : « Allah est le plus grand. J’affirme qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah. J’affirme que Mahomet est son prophète. Venez à la prière. Venez au salut. Allah est le plus grand. Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah. »

L’appel à la prière d’Abou Arar a déclenché un contrecoup à la Knesset, le député du Likud Oren Hazan l’accusant de « dégrader » la prière.

Ce n’était pas la première fois que le député bédouin chantait le muezzin à la Knesset. En 2014, il avait également pris le microphone pour chanter l’appel à la prière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...