Un candidat juif au Congrès américain accusé d’abus contre les femmes
Rechercher

Un candidat juif au Congrès américain accusé d’abus contre les femmes

Benjamin Thomas Wolf, un démocrate de l'Illinois, est également critiqué pour avoir embelli son CV

Benjamin Thomas Wolf (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Benjamin Thomas Wolf (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Un candidat de l’Illinois au Congrès qui a attiré l’attention pour avoir fumé de la marijuana devant un drapeau américain a été accusé d’abus contre les femmes et d’avoir embelli les détails de son passé.

Benjamin Thomas Wolf, qui cherche à renverser le démocrate sortant Mike Quiqley, est accusé dans un article publié par Politico mercredi d’avoir été l’auteur de violences physiques et émotionnelles contre les femmes.

« Il m’a frappé, m’a jeté à terre, a mis son pied sur ma poitrine. Il était vraiment en colère. Il m’a attrapé au visage », a confié Katarina Coates, une ex-petite amie et stagiaire de campagne, à Politico. « Je pensais que c’était normal. Je ne peux pas expliquer cette logique. Il me semblait qu’il se souciait de moi quand il faisait ça. Après cette fois-là, où il s’est tenu debout sur ma poitrine, il m’a emmené manger un gâteau au chocolat. »

« Il y avait des moments où je lui demandais : ‘as-tu jamais regretté m’avoir frappée ?’, Il me disait : ‘non, mais je suis soulagé quand tu baisses la tête pour ne pas avoir à recommencer’ » a-t-elle ajouté.

Coates a raconté à Politico six cas différents d’abus physique commis par Wolf. Elle a confié que Wolf l’avait également « doxée » en publiant ses informations personnelles sur les médias sociaux.

Une autre femme qui a également été en relation avec Wolf a expliqué que même si elle n’avait jamais été agressée physiquement par lui, il se comportait de manière agressive envers elle.

« Quand il pense qu’il a été lésé ou menacé de quelque façon que ce soit, il s’en prend [à vous] … C’est définitivement une situation où cela s’aggrave. Il y a un comportement abusif et en escalade qu’il démontre », a déclaré Kari Fitzgerald à Politico.

Wolf, qui est juif, a nié les allégations d’abus et a affirmé que c’était Coates qui l’avait harcelé. Il a admis et s’est excusé pour avoir publié le nom et l’adresse de Coates en ligne, mais a déclaré qu’il les avait retirés d’Internet.

« Je marche dans cette ville avec une veste en cuir noir et des bottes en cuir et cette ville a peur de moi », a déclaré Wolf à Politico, affirmant que les accusations étaient une attaque politique. « Nous parlons de sexe et de drogue, nous n’avons pas de donateurs corporatifs. »

Legalize Cannabis. Vote March 20th.#WolfForCongress #legalizecannabis #cannabiscandidate #votemarch20 #votewolf…

Posted by Benjamin Thomas Wolf for Congress on Tuesday, 27 February 2018

En plus des allégations d’abus, des questions ont été soulevées au sujet du passé de Wolf, à savoir sa prétention d’avoir servi en Irak bien qu’il n’ait jamais été dans l’armée.

« Les militaires se fâchent quand je dis que j’ai servi en Irak. L’armée n’a pas de brevet sur le mot ‘servi’ », a déclaré Wolf, affirmant qu’il travaillait comme agent spécial du Département d’Etat.

Il a également déclaré : « j’ai été une personne incroyable dans l’histoire américaine », et a déclaré qu’il a été l’une des premières personnes à répondre à l’attaque du Pentagone le 11 septembre et a déclaré qu’il avait été exposé à l’anthrax.

Les allégations d’abus décrites dans l’article de Politico sont arrivées juste un jour après que Wolf ait annoncé qu’il était « fier d’être dans la toute première publicité politique sur [un site avec du] contenu pour adultes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...