Rechercher

Un chien militaire israélien brièvement capturé par des Palestiniens en Cisjordanie

La police des frontières et l’unité cynophile militaire Oketz ont recherché l’homme qui avait pris la fuite avec le chien ; de violents affrontements ont émaillé l’incident

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Chien militaire capturé par des Palestiniens lors d’une opération dans la ville de Dura, en Cisjordanie, près de Hébron, le 4 juillet 2022. (Crédit : Capture d’écran Twitter)
Chien militaire capturé par des Palestiniens lors d’une opération dans la ville de Dura, en Cisjordanie, près de Hébron, le 4 juillet 2022. (Crédit : Capture d’écran Twitter)

Un chien militaire dépêché pour aider à interpeller un Palestinien a été brièvement capturé par des habitants de la ville de Dura, en Cisjordanie, lundi après-midi.

Selon un porte-parole de la police des frontières, des agents aidés de l’unité cynophile militaire Oketz ont tenté d’arrêter un Palestinien soupçonné « d’activités terroristes » dans cette ville, située à proximité de Hébron.

« Quand les soldats sont arrivés, l’homme a pris la fuite », a déclaré le porte-parole.

Il a ajouté que le chien, présent pour faciliter l’arrestation, s’était jeté sur le suspect en fuite et « restant accroché à lui, même lorsque ce dernier est monté à bord d’un véhicule qui passait ».

Dans une vidéo diffusée en ligne on peut voir le chien, vraisemblablement blessé, capturé par les habitants.

Le chien a été récupéré par l’armée israélienne « quelques minutes après », a précisé le porte-parole de la police, ajoutant qu’il était indemne. L’armée s’est refusée à commenter l’incident.

Le suspect s’est ensuite rendu aux forces de l’ordre de l’Autorité palestinienne, a affirmé la police des frontières. Rien ne permet de dire à ce stade s’il pourra être entendu par Israël.

De violents affrontements ont été signalés entre Palestiniens et soldats israéliens en marge de l’incident, comme en témoignent des images montrant des dizaines de personnes lançant des pierres sur des véhicules militaires.

Selon des informations non confirmées par les médias palestiniens, quatre personnes auraient été blessées par des tirs israéliens.

Les groupes de défense des droits de l’homme dénoncent depuis longtemps l’utilisation de chiens contre les Palestiniens.

Les forces de l’ordre israéliennes redoublent d’activité en Cisjordanie depuis la vague meurtrière d’attentats terroristes qui a fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai. Les opérations se sont principalement concentrées sur Jénine et ses environs, ville de plus en plus instable et berceau de plusieurs terroristes.

Au cours d’opérations menées en Cisjordanie pendant la nuit, les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation de 13 Palestiniens, a annoncé lundi matin l’armée israélienne.

Au cours d’une opération à Jénine ayant permis l’arrestation de deux suspects, des engins explosifs improvisés ont été lancés sur les forces de l’ordre et des coups de feu ont été tirés, assure un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...