Un conte de Pessah fait le buzz sur Twitter
Rechercher

Un conte de Pessah fait le buzz sur Twitter

Etudiante à l'université de Boston, Samantha Gross s'attendait à passer Pessah seule à Londres - jusqu'à ce qu'un message d'un journaliste de CNN lui parvienne

Samantha Gross (Facebook)
Samantha Gross (Facebook)

JTA — C’est un conte de Pessah qui semble trop beau pour être vrai.

Samantha Gross, étudiante expatriée de l’Université de Boston et stagiaire au London Evening Standard, n’avait nulle part où aller pour passer Pessah à Londres.

C’était le tout premier Pessah que passait, loin de chez elle ou de son école, cette jeune femme originaire de Schererville, dans l’Indiana. Et comme elle l’avait écrit mercredi dans l’Evening Standard, son seul programme consistait en une fête « sans moyens », déplorant cet état de fait.

Elle était habituée à ne pas fréquenter de nombreux Juifs dans son entourage, écrivant que les seuls Juifs qu’elle connaissait dans sa ville natale étaient les membres de sa famille.

Mais lundi, Gross a découvert un tweet d’un journaliste de CNN, James Masters.

La fête de Pessah de Gross s’est nettement améliorée – et est devenue bien plus émouvante – à partir de là.

Elle a envoyé un message à Masters en expliquant qu’elle n’avait pas de seder où se rendre, et il lui a proposé de venir la chercher dans le nord de Londres. Ils se sont rendus à la maison des parents de Masters où elle s’est sentie « immédiatement la bienvenue ».

Gross a qualifié le Seder qui a suivi comme rempli d’émotion mais « absurdement intense ».

Elle a expliqué que les choses étaient devenues plus émotionnellement fortes pendant le repas lorsqu’elle a commencé à penser à ses grands-parents – dont trois sont décédés ces dernières années – qui aimaient tant cette fête.

Bien sûr, Gross et Masters ont également échangé sur le journalisme et la politique (et chanté des chansons traditionnelles de Pessah, même si c’était avec des accents différents).

Finalement, comme elle l’a raconté sur Twitter, cela a été l’occasion pour elle de méditer sur les thèmes importants de l’histoire de Pessah.

L’histoire de Gross a fait le buzz sur Twitter mardi, ce qui signifie que son histoire a été relatée ainsi que d’autres histoires notables et attachantes de la journée.

Elle a écrit qu’elle avait une fois fondu en larmes lorsque l’épouse de Masters, Hannah, lui avait envoyé un texto après minuit pour s’assurer qu’elle était bien rentrée chez elle.

« James m’a donné un repas chaud et des gens avec qui partager le repas mais également beaucoup plus. Il m’a redonné cette foi que peu importe où vous vous trouvez dans le monde, même à des milliers de kilomètres de chez vous, vous pouvez toujours trouver un ami », a écrit Gross.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...