Rechercher

Un cycliste en vélo électrique tué par un quad lors d’un délit de fuite présumé

La mort de la victime, âgée d'une cinquantaine d'années, a été prononcée sur les lieux de l'accident survenu aux abords du Moshav Berekhya, près d'Ashkelon

Le vélo électrique de l'homme tué lors d'un accident avec un quad à proximité de Moshav Berekhya, le 19 octobre 2018 (Crédit : Unité du porte-parole de la police)
Le vélo électrique de l'homme tué lors d'un accident avec un quad à proximité de Moshav Berekhya, le 19 octobre 2018 (Crédit : Unité du porte-parole de la police)

Un homme a été tué vendredi alors qu’il circulait en vélo électrique.

Un témoin oculaire a indiqué aux équipes de secours que la victime, âgée d’une cinquantaine d’années, avait été frappée par un quad avant que le conducteur ne prenne la fuite, selon le site d’information Walla.

Les services d’urgences du Magen David Adom ont déclaré dans un communiqué qu’à l’arrivée de leur équipe, aux abords du Moshav Berekhya, situé à proximité de la ville côtière d’Ashkelon, l’homme était inconscient et présentait des ecchymoses au torse. Sa mort a été prononcée sur les lieux du drame.

La police a fait savoir qu’elle n’avait pas encore retrouvé le conducteur, ni le véhicule impliqué dans l’accident.

Le gouvernement a approuvé dimanche dernier une série de mesures visant à améliorer la sécurité des deux routes, prévoyant notamment une application renforcée des lois existantes et de plus importantes sanctions pour les contrevenants.

Photo d’illustration – Des quads à Berlin, dans le New Hampshire, le 23 mai 2010 (Crédit : AP Photo/Jim Cole, File)

Cette initiative a eu lieu après la mort d’Ari Nesher, 17 ans, fils du réalisateur israélien célèbre Avi Nesher, qui avait été grièvement blessé lors d’un accident survenu le 24 septembre et qui avait succombé à ses blessures quatre jours plus tard.

La mort de Nesher avait attiré l’attention sur les questions liées à la sécurité des vélos électriques, peu régulés en Israël.

Les procureurs se prépareraient à inculper l’ami de Nesher qui transportait l’adolescent sur son vélo électrique lorsqu’un chauffard ivre les avait renversés.

La police a accusé le jeune de 16 ans, dont le nom n’a pas été diffusé, d’avoir transporté Nesher comme second passager sur son vélo, déviant vers l’itinéraire emprunté par la voiture et circulant sans casque.

Le réalisateur Avi Nesher (à gauche), avec son fils Ari et sa femme Iris. Ari Nesher, 17 ans, est décédé jeudi 27 septembre, après avoir été grièvement blessé dans un accident de la route, le lundi 24 septembre 2018 (avec la permission de Rafi Delouya)

Selon un reportage diffusé jeudi sur la Dixième chaîne, la police a terminé son enquête sur l’adolescent et a confié ses conclusions aux procureurs, qui ont déclaré à la chaîne qu’une inculpation pourrait suivre.

Selon le reportage, les chefs d’inculpation retenus à l’égard de l’ami de Nesher restent encore indéterminés et cette mise en accusation semble avoir pour objectif de transmettre un message aux autres jeunes, celui de respecter les règles de circulation routière en matière de cyclisme.

Le footballeur israélien Itzhak Asefa est conduit devant le tribunal de Tel Aviv, soupçonné d’être impliqué dans une collision qui a tué un adolescent de 17 ans à Tel Aviv le 24 septembre 2018. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Yitzhak Asefa, joueur de football qui officie dans l’équipe israélienne de Ligue 1 du F.C. Ashdod, qui a renversé les deux adolescents, sera pour sa part probablement inculpé pour délit de fuite et conduite en état d’ébriété, a précisé le reportage.

Asefa, 20 ans, aurait fui les lieux de l’accident, qui est survenu sur le boulevard Rokach de Tel Aviv.

Il a été arrêté peu après par la police, qui a fait savoir que son niveau d’alcoolémie était cinq fois supérieur à la limite légale en vigueur dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...