Un documentaire sur une famille juive déportée de Bretagne
Rechercher

Un documentaire sur une famille juive déportée de Bretagne

"Ils sont partis comme ça" narre l'histoire du docteur Perper et de sa famille, Juifs roumains réfugiés dans le Finistère et déportés et tués dans le camp de Sobibor

La famille Perper, Ihil, Roza, Odette et Sonia. Manque Paul. (Crédit : DR)
La famille Perper, Ihil, Roza, Odette et Sonia. Manque Paul. (Crédit : DR)

Sorti en 2014, le documentaire « Ils sont partis comme ça » de Catherine Bernstein et Julien Simon a été posté il y a peu sur la plate-forme Dailymotion à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

Le film narre l’histoire du couple Perper, Ihil – devenu Jules – et Sonia, et de leurs enfants, Rosa, Odette et Paul.

Les parents, médecin et pharmacienne, sont originaires de Bessarabie, entre l’Ukraine et la Moldavie. Juifs roumains, ils sont arrivés dans le Finistère, en Bretagne, dans les années 1930, après leurs études à Nancy. Ihil Perper a exercé la médecine dans plusieurs villages de la région : Brasparts, Pleyben et Plounéour-Ménez.

Touchés par les lois antisémites du régime de Vichy, ils ont finalement été arrêtés à Plounéour-Ménez en octobre 1942 par les gendarmes français, puis déportés au camp de Sobibor, en Pologne, en mars 1943, duquel ils ne sont jamais revenus.

Le film reprend des photos de la famille, explore les endroits qu’ils ont fréquentés et donne la parole à plusieurs personnes qui les ont connus – dont d’anciens patients.

Touchante et dramatique, leur histoire a également fait l’objet d’un livre publié en 2007 : Sur les traces perdues d’une famille juive en Bretagne, de Marie-Noëlle Postic.

Selon l’historien Christian Bougeard, auteur de l’ouvrage La Bretagne, de l’Occupation à la Libération, au moins 462 Juifs ont été arrêtés en Bretagne durant la Seconde Guerre mondiale et déportés dans les camps nazis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...