Un drone israélien utilisé pour la maintenance du géant de l’énergie italien
Rechercher

Un drone israélien utilisé pour la maintenance du géant de l’énergie italien

A la centrale électrique d'Enel, dans le nord de l'Italie, le Sparrow mis au point par l'entreprise Percepto, start-up de Modiin, est sur le qui-vive

Ernesto Ciorra, chef de l'innovation chez Enel, avec le drone de Percepto (Autorisation)
Ernesto Ciorra, chef de l'innovation chez Enel, avec le drone de Percepto (Autorisation)

Le géant italien de l’énergie Enel s’est associé à la start-up israélienne de développement de drone Percepto et il utilisera son système d’aéronef sans pilote Sparrow qui a la capacité d’être pleinement autonome, de superviser les opérations et la maintenance sur l’un de ses sites, une centrale électrique, située dans le nord de l’Italie.

Enel, fabricant multinational et distributeur d’électricité et de gaz, a adopté la technologie des drones dans le cadre de son programme de numérisation pour améliorer l’efficacité et soutenir la sécurité de ses actifs et de ses processus. Dans sa centrale électrique Torrevaldaliga Nord, le drone Sparrow volera en mode autonome sous la supervision d’un opérateur qui peut prendre le contrôle du dispositif à n’importe quel moment, la structure régulatoire italienne n’autorisant pas actuellement un vol de drone pleinement autonome.

Alimenté par la vision informatique et la technologie AI, le drone Sparrow, qui a été la première fois dévoilé au mois de novembre, transporte un chargement double permanent de caméras ordinaires et à vision nocturne (thermique) permettant des opérations 24 heures sur 24, avec notamment la collecte de vidéos aériennes, de clichés et de données qui seront transmises au personnel d’Enel en temps réel. Lorsqu’il vole de manière autonome, Sparrow mène des missions d’inspection sans aucune intervention humaine, ont fait savoir les entreprises dans un communiqué.

Le moniteur du robot agit de manière autonome, collectant des données, les analysant et transmettant des « informations hautement précises et exploitables » au client lorsque c’est nécessaire, a expliqué l’entreprise israélienne basée à Modiin.

Le système de drone Sparrow I de la start-up israélienne Percepto (Autorisation)

Sparrow est stationné à la centrale électrique Torrevaldaliga Nord d’Enel et il est protégé dans une unité de base indépendante d’où il s’envole et atterrit de manière autonome. La Base Percepto héberge, charge et transfère les données et mène des « checks-ups » de bon fonctionnement sur le drone lorsqu’il n’est pas en opération. Le système est créé pour endurer des conditions météorologiques mauvaises, de fortes pluies, la neige ou la poussière, ce qui lui permet de mener toute l’année ses opérations, a fait savoir Percepto.

La « solution du drone dans la boîte » mise en place par Percepto rend les missions aériennes plus faciles à réaliser, augmentant la fréquence des vols et la probabilité de détection d’éventuelles anomalies à un stade précoce. Une fois qu’une anomalie est détectée, le drone envoie une alerte en temps réel, décrit la nature du problème et rapporte sa localisation. La collecte de données et les analyses continues de Sparrow permettent une maintenance préventive, ce qui entraîne une réduction des coûts opérationnels et une productivité sur le site améliorée, a dit Percepto.

« Tandis que les drones sont considérés comme la technologie du futur, la capacité à agir de manière autonome permet d’exploiter leur vrai potentiel et leur donne la capacité d’agir en tant que ‘membre d’équipe’ responsable, indépendant et intelligent, qui n’offre pas seulement une vision aérienne mais de vrais aperçus exploitables », a commenté Dor Abuhasira, directeur-général de Percepto.

Le géant italien Enel a ouvert son pôle d’innovation à Tel Aviv en 2016 pour accéder aux technologies israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...