Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Un ex-juge de la Cour Suprême nommé à la tête du comité de sélection des Justes parmi les Nations

Le juge à la retraite, dont le père a été sauvé par Oskar Schindler et dont la mère a survécu à Auschwitz, qualifie sa nomination au comité de Yad Vashem de « grand honneur »

Le juge à la Cour suprême Hanan Melcer lors d'une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 7 février 2019 (Crédit : Sue Surkes/Times of Israel)
Le juge à la Cour suprême Hanan Melcer lors d'une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 7 février 2019 (Crédit : Sue Surkes/Times of Israel)

Le professeur Hanan Melcer, ex vice-président de la Cour Suprême de justice, a été nommé dimanche président du Comité pour la désignation des Justes parmi les Nations de Yad Vashem.

Au cours de son mandat de cinq ans, Melcer dirigera ce comité, chargé de décider qui recevra le titre de Juste parmi les Nations. Le comité, composé d’historiens bénévoles, d’universitaires et de rescapés de la Shoah, est toujours présidé par un ancien juge de la Cour Suprême.

La reconnaissance du titre de Juste parmi les Nations implique des recherches approfondies, et la décision finale est prise par le biais d’un processus similaire à un procès avec jury.

Melcer succède ainsi au président par intérim, lui-même ex-vice-président de la Cour Suprême, Elyakim Rubinstein, qui occupait ce poste depuis le décès, l’an dernier, du précédent président, Yaakov Turkel.

« C’est un grand honneur pour moi d’être nommé à ce poste, surtout si l’on considère que mes deux parents ont survécu à la Shoah », a déclaré Melcer. « Mon père, Yosef Melcer, a été sauvé par Oskar Schindler, élevé par Yad Vashem en 1962 à la dignité de Juste parmi les Nations, et ma mère, Yocheved Melcer (née Wexler), de mémoire bénie, a survécu à Auschwitz. »

Aujourd’hui âgé de 72 ans, Melcer a été, quatorze ans durant, juge à la Cour Suprême jusqu’à sa retraite en 2021. Lors de ses quatre dernières années à ce poste, il était juge en chef adjoint.

Le prix des Justes parmi les Nations est remis lors d’une cérémonie de remise du prix des « Justes parmi les Nations » à Berlin, le 26 octobre 2017, en l’honneur du défunt médecin égyptien Mohamed Helmy. (Crédit : Chen Leopold/Anna et le médecin égyptien)

À ce jour, le comité de Yad Vashem a élevé plus de 28 000 personnes à la dignité de Justes parmi les Nations.

Le titre est accordé aux non-Juifs qui ont risqué leur vie de manière altruiste pendant la Shoah pour sauver des Juifs, en les cachant ou en les aidant à fuir une mort certaine de main des nazis.

Les personnes élevées à la dignité de Justes parmi les Nations reçoivent une médaille et la nationalité israélienne honoraire. Leurs enfants et petits-enfants ont droit à des visas de séjour temporaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.