Un général égyptien dans un village israélien pour s’excuser de balles perdues
Rechercher

Un général égyptien dans un village israélien pour s’excuser de balles perdues

Le 20 décembre, des balles de 1,2 cm tirées lors d'un entraînement militaire dans le Sinaï avaient atteint une remorque inoccupée à Nitzana

A bullet that hit a home in Nitzana and was apparently fired from Egypt, December 20, 2018. (Courtesy)
A bullet that hit a home in Nitzana and was apparently fired from Egypt, December 20, 2018. (Courtesy)

Un général égyptien à la tête des forces militaires du pays postées près de la frontière est arrivé en Israël dimanche lors d’une visite surprise. Il est venu constater les dégâts causés par des balles perdues, tirées par ses troupes dans un village de jeunes israélien.

Les enquêtes menées par les armées israélienne et égyptienne avaient révélé que les tirs étaient accidentels, le résultat d’un mauvais ciblage de balles de 1,2 cm utilisées dans un exercice militaire à balles réelles.

Les balles ont été découvertes à l’intérieur d’une remorque dans le village de jeunes à Nitzana, près de la frontière avec l’Égypte, par le chef de l’un des groupes de jeunes locaux. Elles ont causé des dommages mineurs à la structure. Personne n’était présent sur les lieux à ce moment-là.

« L’armée israélienne prend ce genre d’incident au sérieux, et une enquête sera diligentée », a déclaré un porte-parole de l’armée.

Dimanche, le commandant égyptien, dont le nom n’est pas mentionné dans le reportage Hadashot, s’est rendu sur place et a pu observer les dégâts et les balles en question. Il a ensuite présenté ses excuses aux résidents du village.

Le chef du Conseil régional de Ramat Néguev, Eran Doron, a déclaré qu’il s’agissait du deuxième incident de ce type en un mois, ajoutant qu’il suivait de près les développements et était en contact avec les responsables de l’armée.

Une maison dans le sud d’Israël a été touchée par des balles tirées accidentellement depuis l’Égypte, le 20 décembre 2018. (Crédit : Dixième chaîne/Twitter)

« Je demande à l’armée de coordonner son action avec les Égyptiens pour calmer la situation afin que nous puissions continuer à vivre
normalement », a-t-il ajouté.

Bien qu’ils soient rares, des incidents similaires se sont déjà produits, notamment des balles perdues tirées sur Israël depuis l’Égypte, lors d’exercices militaires ou lors de combats avec des groupes terroristes dans la péninsule du Sinaï.

L’un d’eux s’est produit plus tôt cette année et, en novembre 2017, un soldat avait été légèrement blessé.

En parallèle, l’armée israélienne est parfois contrainte d’échanger des tirs avec des groupes criminels, des trafiquants de drogue notamment, interceptés aux abords de la frontière. Une fusillade de ce type a eu lieu en décembre dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...