Rechercher

Un hologramme du défunt président Peres au Sommet israélien de l’Innovation

Le Centre Peres pour la Paix a inauguré son centre d'innovation ; son fondateur y avertit qu'une "technologie dénuée de valeurs met en péril l'humanité"

Un hologramme de Shimon Peres, au Sommet de l'Innovation, le 25 octobre 2018. (Crédit : Shoshanna Solomon/Times of Israel)
Un hologramme de Shimon Peres, au Sommet de l'Innovation, le 25 octobre 2018. (Crédit : Shoshanna Solomon/Times of Israel)

Shimon Peres, l’ancien président israélien, qui a forgé l’identité d’Israël en tant que « nation start-up », a fait une apparition par hologramme, devant des centaines d’investisseurs, d’entrepreneurs et de délégations étrangères durant le Sommet de l’Innovation à Tel Aviv jeudi.

Ce message, un « testament spirituel » préparé par Peres avant sa mort, il y a deux ans, a été diffusé par sa famille pour la première fois lors de ce sommet au Centre Peres pour la Paix, ou a été inauguré le Centre d’Innovation israélienne.

« Ma vision pour le Centre d’Innovation israélienne, établi ici au centre Peres pour la Paix et l’Innovation, c’est qu’il serve de vitrine pour le futur. Un lieu pour les rêves. Un lieu où s’exprime le désir de laisser à la nouvelle génération un futur meilleur », disait Peres dans son message.

« Le futur est fait des rêves d’aujourd’hui – nous devons continuer à travailler pour développer les visions de demain, pas simplement se rappeler du passé. Nous avons le pouvoir de créer du changement, et l’opportunité d’avoir un impact. Une révolution contre la convention s’impose. Elle demande de l’audace, de l’insatisfaction, et de l’insolence saine et vive. »

« Nous devons être vigilants : une technologie dénuée de valeurs met en péril l’humanité, mais des valeurs sans technologie amèneront la faim et la stagnation. »

« Le Centre israélien de l’Innovation racontera l’histoire extraordinaire et inspirante de l’Etat d’Israël comme ‘nation de l’innovation’. Un foyer d’optimisme et d’espoir. Un lieu de coopération et de coexistence entre tous les secteurs de la société israélienne, et un lien entre Israël et le monde. »

« L’objectif de cet endroit est de diffuser des idées, d’amener la paix et la prospérité, d’apporter un changement positif à l’esprit et à la réalité. Pour nous, pour nos voisins, et pour l’humanité entière », dit l’hologramme.

Le centre d’innovation, au cœur du Centre Peres pour la Paix à Jaffa, s’étend sur quatre étages et retrace des centaines d’évènements qui ont transformé Israël en nation start-up. Les prototypes d’inventions et des hologrammes d’inventeurs légendaires qui racontent leurs histoires sont exposés au centre.

L’exposition comprend également un étage dédié aux start-ups actuelles qui présentent leurs innovations dans différents secteurs; et un étage qui simule une capsule temporelle dans laquelle les visiteurs peuvent explorer les futures inventions israéliennes.

A l’occasion du 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël, le premier Sommet de l’Innovation portait sur les défis du futur et la contribution de la technologie israélienne à la création d’un monde meilleur.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le vice-président chinois Wang Qishan ont participé à ce sommet, aux côtés du fondateur du géant chinois d’Internet Jack Ma, ainsi qu’Eric Shmidt, ancien PDG de Google et fondateur du fonds spéculatif Innovation Endeavors; la baronne Joanna Shields, entrepreneure et ancienne ministre britannique pour la Sécurité sur Internet; le vice-président de Facebook David Marcus et des représentants de fonds de capital-risque, des entrepreneurs, des chercheurs et des chefs d’entreprise.

Des entrepreneurs et des industriels locaux, notamment Gil Shwed, de Check Point Software Technologies, le PDG de Mobileye Amnon Shashua, la vice-présidente d’IBM Aya Soffer, Marius Nacht et Kira Radinsky, ont aussi pris la parole lors du sommet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...