Un homme tué par un minibus durant une émeute anti-restrictions à Jérusalem
Rechercher

Un homme tué par un minibus durant une émeute anti-restrictions à Jérusalem

Le conducteur a fait une embardée dans la foule réunie pour manifester contre les restrictions liées au virus ; il a tenté de s'enfuir mais a été arrêté

La police sur la scène d'un accident dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem le 28 février 2021 (Crédit :  Noam Revkin Fenton/Flash90)
La police sur la scène d'un accident dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem le 28 février 2021 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Un homme a été tué dimanche soir lors d’une émeute contre les restrictions sanitaires à Jérusalem. Il a été heurté par un minibus qui fonçait en direction des manifestants.

L’accident s’est produit dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim. Le conducteur a pris la fuite mais a été rattrapé et arrêté par la police peu après. Il a dit avoir pris la fuite car son véhicule avait été la cible de jets de pierres, qui lui faisaient perdre le contrôle du véhicule.

Les services d’urgence du Magen David Adom ont transféré la victime à l’hôpital Hadassah de Jérusalem dans un état critique. Il présentait d’importantes blessures sur le haut du corps et les médecins ont prononcé son décès.

Les médias israéliens ont indiqué que la victime était un homme de 47 ans, originaire de Mevasseret Tsion, appelé Itamar Ben Abu. La police a demandé à ce que son corps soit transporté à l’institut médico-légal d’Abu Kabir pour une autopsie.

Au moment de l’incident, des dizaines de manifestants obstruaient la circulation et jetaient des bouteilles sur les voitures lors d’une manifestation contre les restrictions sanitaires liées au coronavirus. Les manifestants étaient réunis devant les bureaux du ministère de l’Education au moment où le Premier ministre Benjamin Netanyahu y tenait une conférence de presse.

Des images de la scène montrent une foule en colère autour d’un minibus blanc. Le véhicule a fait une embardée avec une porte semi-ouverte, qui a frappé de plein fouet un homme dans une autre voiture, contre laquelle il s’est écrasé.

Selon certains témoignages, le conducteur a été attaqué par la foule et tentait de fuir lorsqu’il a percuté le manifestant.

Un panneau sous le pare-brise du minibus semblait l’identifier comme un véhicule médical au service d’un hôpital.

Le conducteur a fui les lieux mais a été arrêté par la suite. Il a déclaré à la police que l’incident s’était produit alors qu’il tentait de fuir après avoir été frappé par plusieurs pierres. « J’étais certain qu’ils allaient me tuer », a rapporté la Treizième chaîne.

La police a dispersé la foule avec des grenades assourdissantes et a arrêté deux personnes pendant les affrontements, a rapporté Kan.

Dimanche, de nombreux habitants de Jérusalem, ultra-orthodoxes ou non, ont célébré la fête de Pourim et enfreint les restrictions imposées par le virus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...