Rechercher

Un Israélien blessé par balle lors d’une attaque terroriste présumée à Carmel

Une chasse à l'homme a été lancée pour retrouver le tireur qui a fui la zone après avoir ouvert le feu dans le sud de la Cisjordanie blessant légèrement un jeune homme de 18 ans

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces de sécurité sont vues dans l'implantation de Carmel, dans le sud de la Cisjordanie, après une attaque par balle, le 15 septembre 2022. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)
Les forces de sécurité sont vues dans l'implantation de Carmel, dans le sud de la Cisjordanie, après une attaque par balle, le 15 septembre 2022. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)

Un Israélien a été blessé par balle lors d’une attaque terroriste présumée dans l’implantation de Carmel, dans le sud de la Cisjordanie, jeudi soir, selon l’armée et les secouristes.

Les tirs sont survenus au moment où les sirènes d’infiltration ont retenti dans la zone, et que le commandement du Front intérieur de l’armée demandait aux habitants de rester chez eux et de verrouiller leurs portes et fenêtres. Les restrictions ont été levées plusieurs heures plus tard.

Le service de secours Magen David Adom a déclaré que ses secouristes avaient soigné un jeune homme de 18 ans souffrant de blessures légères causées par des tirs, et l’avaient emmené à l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

Le service d’urgence de Hatzalah a déclaré avoir reçu un autre appel provenant d’une voiture qui aurait également été la cible de tirs juste à l’extérieur de la ville, probablement par le même assaillant.

Le tireur a fui les lieux. Rien n’indique qu’il ait réussi à pénétrer dans l’implantation au cours de l’attaque, mais tout laisse à penser qu’il aurait tiré de l’extérieur.

L’armée israélienne a déclaré avoir dépêché des dizaines de soldats sur les lieux et lancé une chasse à l’homme pour retrouver le tireur et d’autres suspects éventuels.

Des officiers israéliens sont vus sur les lieux d’une attaque par balle, dans l’implantation de Carmel, dans le sud de la Cisjordanie, le 15 septembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre plusieurs personnes courant dans la ville alors que la sirène retentit.

Une photo de la scène montre une fenêtre brisée dans une yeshiva de l’implantation.

Une fenêtre brisée dans une yeshiva de l’implantation de Carmel, dans le sud de la Cisjordanie, est vue après une fusillade, le 15 septembre 2022. (Crédit : Autorisation)

Le responsable de la yeshiva déclaré vendredi qu’il dirigeait une session d’étude lorsque l’un de ses étudiants a été touché par un tir lors d’une fusillade présumée.

S’exprimant sur la radio publique Kan, le rabbin Natan Ofner de la Yeshiva Reuta a déclaré que son élève était légèrement blessé et qu’il devait subir une intervention chirurgicale pour retirer les projectiles.

« Nous étions en train d’étudier lorsque nous avons entendu un grand bruit à l’arrière de la salle de classe. L’un des élèves est sorti pour vérifier ce qui se passait ; c’est alors que nous avons entendu un autre bruit. Rétrospectivement, nous avons compris qu’il s’agissait de coups de feu, mais sur le moment nous n’avons pas réalisé et avons pensé que quelque chose était tombé », a déclaré Ofner.

« Ce même étudiant et moi-même nous sommes rendus sur place, tout semblait normal, puis nous avons entendu trois déflagrations, suivies d’une série de coups de feu qui ont traversé la porte », a poursuivi le rabbin. « Nous n’avions toujours pas réalisé que nous étions en pleine fusillade jusqu’à ce que l’étudiant remarque qu’il était en sang. »

« Tous les gars ont alors compris ce qui se passait. Nous nous sommes mis à l’abri et avons alerté l’armée et ils sont arrivés rapidement. »

Des troupes israéliennes recherchant le suspect de la fusillade dans l’implantation de Carmel, au sud de la Cisjordanie, le 16 septembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Par ailleurs, Tsahal a déclaré que 17 Palestiniens ont été arrêtés en Cisjordanie au cours de la nuit dans le cadre d’une opération antiterroriste qui dure depuis plusieurs mois.

Un communiqué de Tsahal a indiqué que les troupes ont saisi une arme illégale – qui semble être une mitraillette artisanale de type « Carlo » – lors d’un raid dans le nord de la Cisjordanie, tandis que des coups de feu ont été tirés sur des soldats effectuant une autre arrestation dans la région.

Aucun soldat n’a été blessé.

Une arme qui aurait été saisie sur des Palestiniens lors de raids antiterroristes dans le nord de la Cisjordanie, le 16 septembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Cette fusillade survient dans un contexte de recrudescence des violences en Cisjordanie.

Lundi, un habitant de l’implantation voisine de Maon a été grièvement blessé lors d’une bagarre avec des Palestiniens. Des images publiées mercredi semblent montrer que l’affrontement a été déclenché par deux habitants des implantations et qu’il ne s’agissait pas d’une attaque palestinienne préméditée contre des Israéliens.

Tôt mercredi matin, un officier israélien a été tué dans une fusillade contre deux Palestiniens le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie. Les deux Palestiniens ont également été tués lors de l’affrontement.

Les troupes israéliennes ont été la cible de tirs répétés lors de raids nocturnes en Cisjordanie, dans le cadre d’une opération menée depuis des mois contre les terroristes palestiniens. L’armée avait lancé cette opération après une série d’attentats meurtriers qui ont fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai.

Plus de 2 000 suspects ont été arrêtés depuis le début de l’année, selon l’agence de sécurité Shin Bet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...