Un Israélien poignardé à mort pour motif inconnu devant une synagogue
Rechercher

Un Israélien poignardé à mort pour motif inconnu devant une synagogue

La police a arrêté un suspect qui avait fui dans un appartement proche, à Kiryat Malachi, dans le sud du pays

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La police devant un appartement où s'était réfugié un Israélien suspecté d'avoir poignardé et tué un autre homme devant une synagogue de Kiryat Malachi, dans le sud d'Israël, le 23 juin 2016. (Crédit : police israélienne)
La police devant un appartement où s'était réfugié un Israélien suspecté d'avoir poignardé et tué un autre homme devant une synagogue de Kiryat Malachi, dans le sud d'Israël, le 23 juin 2016. (Crédit : police israélienne)

Un Israélien a été poignardé à mort jeudi matin devant une synagogue de Kiryat Malachi, dans le sud d’Israël, a annoncé la police.

Après avoir parlé avec des témoins, les policiers ont arrêté un suspect, un habitant juif de la ville, qui avait fui dans un appartement voisin.

Quand la police est arrivée devant cet appartement, le suspect a refusé de les laisser entrer, obligeant les policiers à appeler les pompiers pour qu’ils brisent la porte, a annoncé un porte-parole de la police.

Au moment de l’arrestation, le suspect présentait une blessure mineure à la tête, a déclaré la police.

Le porte-parole de la police n’a pas commenté des informations des médias hébraïques annonçant que la blessure était la conséquence d’une tentative de suicide, mais a déclaré enquêter sur les circonstances.

La scène d'un meurtre, où un Israélien de 28 ans a été poignardé, à Kyriat Malachi, le 23 juin 2016. (Crédit : police israélienne)
La scène d’un meurtre, où un Israélien de 28 ans a été poignardé, à Kyriat Malachi, le 23 juin 2016. (Crédit : police israélienne)

Le suspect a été emmené à la station de police de Kiryat Malachi pour être interrogé.

Le meurtre a eu lieu juste avant 9h00 devant la synagogue de la rue Menachem Begin.

Le décès de la victime de 28 ans a été prononcé sur place par les premiers secours, a déclaré un porte-parole de Magen David Adom.

Les circonstances de l’incident n’ont pas été précisées. La police a commencé à collecter des preuves et des témoignages pour déterminer les motivations du meurtre, a annoncé un porte-parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...