Un jeune couple se marie près de Gaza malgré les salves de roquettes
Rechercher
Un mariage gâché ?

Un jeune couple se marie près de Gaza malgré les salves de roquettes

Yael et Raziel Huri ont envisagé d'annuler la cérémonie mais, encouragés par leur famille, ils ont décidé d'aller de l'avant : "Personne ne nous empêchera d'être heureux"

Raziel (à gauche) et Yael Huri après leur mariage, lundi soir 12 novembre 2018 (Crédit : journal de Hadashot TV)
Raziel (à gauche) et Yael Huri après leur mariage, lundi soir 12 novembre 2018 (Crédit : journal de Hadashot TV)

Alors que les tirs de roquettes sur les villes israéliennes situées près de la bande de Gaza ont littéralement plu lundi soir, un couple a décidé qu’il ne laisserait pas le terrorisme palestinien ruiner leur moment.

Mais Yael et Raziel Huri, dont le mariage a eu lieu à Ofakim comme cela était prévu, ont craint que de nombreux invités n’annulent leur venue en raison de la situation sécuritaire difficile.

“Il y a eu beaucoup d’inquiétude”, a raconté Raziel plus tard à la chaîne israélienne Hadashot. “Nous avons pensé à déplacer l’événement à Beer Sheva.”

La vague de violence a commencé dimanche soir quand une unité spéciale israélienne opérant dans la bande de Gaza a été découverte, ce qui a provoqué de violents échanges de tirs et la mort d’un glorieux officier israélien ainsi que celle d’un haut responsable du Hamas et de six autres terroristes armés.

Des tirs de roquettes ont suivi, mais leur étendue a été limitée, le commandement du front intérieur de l’armée n’a pas émis d’ordres spéciaux pour Ofakim, et le couple ne pensait pas lundi que son mariage deviendrait une source potentielle de danger pour leurs invités.

Lorsque les tirs massifs ont commencé dans l’après-midi sans faiblir, le couple a repensé ses options.

Situé à environ 20 kilomètres de la bande de Gaza, et à mi-chemin entre Gaza et Beer Sheva, Ofakim n’est pas à proximité immédiate de Gaza. Cependant, c’est un lieu qui peut inquiéter les Israéliens dans une période de flambée de violence.

“Dans l’après-midi, nous voulions tout annuler”, déclare Yael, mais le couple a été encouragé par sa famille et ses amis, ainsi que par le personnel présent sur les lieux. “Tout le monde nous a soutenus … du début à la fin.”

Tous les invités ne sont pas venus, “mais la majorité, oui”, selon Yael. “La plupart d’entre eux nous ont surpris et nous ont rendu heureux en venant.”

Raziel a ajouté que, pendant la fête, “personne n’a eu peur, tout le monde était heureux et joyeux”.

Le couple s’est dit très ému par le dévouement des familles et amis venus célébrer avec eux malgré la situation.

“Malgré tout ce qui se passe, le peuple israélien persévère et quoi qu’il en soit, personne ne nous empêchera d’être heureux”, a déclaré Yael.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...