Un journal juif déclare 24 heures de moratoire sur Trump
Rechercher

Un journal juif déclare 24 heures de moratoire sur Trump

Pour protester contre les attaques antisémites de ses partisans, que le candidat a refusé de condamner, The Forward ne parlera pas de Trump pendant toute une journée

Donald Trump pendant une conférence de presse avec les membres de l'Association des anciens combattants de la police à Staten Island, New York, le 17 avril 2016. (Crédit : Kena Betancur/AFP)
Donald Trump pendant une conférence de presse avec les membres de l'Association des anciens combattants de la police à Staten Island, New York, le 17 avril 2016. (Crédit : Kena Betancur/AFP)

Un journal juif américain a annoncé lundi qu’il s’imposait un arrêt de 24 heures de la couverture du candidat républicain Donald Trump pour protester contre les attaques antisémites qui ont visé de nombreux journalistes juifs causées par des militants d’extrême droite affirmant soutenir Trump.

« L’attaque contre des journalistes, contre le journalisme, à laquelle nous assistons aujourd’hui est d’une magnitude plus importante et beaucoup plus dangereuse que tout ce que j’ai vu depuis de décennies dans ce métier », a expliqué lundi la rédactrice en chef de The Forward, Jane Eisner, dans un éditorial.

« L’attaque en ligne est une activité non-partisane, pour laquelle à la fois l’extrême gauche et l’extrême droite sont douées, mais l’antisémitisme virulent que beaucoup de journalistes vivent aujourd’hui vient de ce qui est connu comme la ‘droite ultra’, des suprémacistes blancs qui se cachent principalement derrière l’anonymat de Twitter pour promouvoir des images horribles de l’Holocauste et menacer directement les juifs », a expliqué Eisner.

Ces assaillants antisémites ont tendance à soutenir Trump, ajoute-t-elle, « à tirer des liens avec la campagne présidentielle de Trump, à utiliser l’image de Trump et à cibler ses critiques, y compris plusieurs de nos auteurs réguliers. »

Même si « vous ne croyez pas que le représentant républicain ait ravivé cette haine virtuelle (ce qui est une position généreuse), vous devez admettre qu’il n’a rien fait pour la minimiser ou la condamner. »

A partir de mardi à 5h00 du matin, le journal juif de New York vieux de 119 ans ne donnera pas d’information sur Trump ou sa campagne pendant 24 heures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...