Un quotidien libanais utilise une photo de Gal Gadot désignée comme une ‘agent du Mossad’ et présente ses excuses
Rechercher

Un quotidien libanais utilise une photo de Gal Gadot désignée comme une ‘agent du Mossad’ et présente ses excuses

La Une d'un quotidien libanais avait montré une photographie de l'actrice israélienne en évoquant "une espionne" qui aurait transformé un acteur libanais, récemment arrêté, en pion de l'Etat juif. Le journal a ensuite présenté ses excuses

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le quotidien libanais Al Liwaa a publié le 27 novembre 2017 une image de l'actrice israélienne Gal Gadot, affirmant que la femme sur la photo était un prétendu agent du Mossad qui aurait recruté l'acteur et dramaturge libanais Ziad Itani. Le quotidien a ensuite présenté ses excuses pour "l'erreur technique" (Crédit : capture d'écran Al Liwaa)
Le quotidien libanais Al Liwaa a publié le 27 novembre 2017 une image de l'actrice israélienne Gal Gadot, affirmant que la femme sur la photo était un prétendu agent du Mossad qui aurait recruté l'acteur et dramaturge libanais Ziad Itani. Le quotidien a ensuite présenté ses excuses pour "l'erreur technique" (Crédit : capture d'écran Al Liwaa)

Le quotidien Al Liwaa avait publié lundi une photographie de Gal Gadot en première page, avec la légende « l’agente du Mossad israélien Colette Vianfi », le nom d’une espionne de l’Etat juif oeuvrant à l’international et qui aurait été recrutée et travaillerait avec l’acteur et dramaturge libanais Ziad Itani.

Le journal a ultérieurement présenté ses excuses.

En effet, Ziad Itani a été arrêté et inculpé vendredi pour avoir « collaboré et communiqué » avec Israël, réunissant des informations sur des personnalités publiques.

Il a été placé en détention après des « mois de surveillance, de suivi et d’enquête, à l’intérieur et à l’extérieur du Liban », a annoncé l’administration générale de la Sécurité de l’état dans un communiqué transmis par l’Agence de presse nationale libanaise.

La une du quotidien libanais Al Liwaa le 27 novembre 27, 2017, affirmant que Gal GAdot est agent du Mossad, associée à Ziad Itani. (Crédit : capture d’écran Al Liwaa)

La légende publiée sous la photographie en Une d’Al Liwaa disait : « L’agente du Mossad Collette Vianfi qui avait recruté Ziad Itani ».

Selon l’article d’Al Liwaa, la photo de Gal Gadot « circulait » sur les réseaux sociaux. Quelques heures avant la publication du quotidien libanais, certains avaient partagé la photo de Gadot, indiquant qu’il s’agissait de Vianfi.

Cette photo illustre le personnage incarné par Gadot en 2011, dans « Fast Five », cinquième film de la série « Fast & Furious ».

Le quotidien Al Liwaa a déclaré que Vianfi devait rendre visite à Itani à Beyrouth cette semaine, mais que ce rendez-vous avait été annulé après l’arrestation de l’acteur libanais.

Le quotidien a plus tard indiqué que l’utilisation de la photographie de Gadot était une « erreur technique qui n’était pas intentionnelle » et a présenté ses excuses pour son utilisation.

Ziad Itani en 2013 (Crédit : AFP/Anwar Amro)

Cet été, le Liban avait interdit la projection de Wonder Woman, dans le cadre du boycott des produits israéliens.

Gadot a servi deux ans dans l’armée israélienne avant d’être couronnée Miss Israël en 2004. Rien n’indique qu’elle ait travaillé pour le Mossad.

L’AFP a contribué à cet article.

Note : Cet article a été actualisé pour clairement établir que Gal Gadot n’est pas une agente du Mossad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...