Un média catholique s’excuse pour un tweet de Hanoukka controversé
Rechercher

Un média catholique s’excuse pour un tweet de Hanoukka controversé

L'employé de CNS n'avait pas compris que la frise de l'arc de Titus célébrait la destruction par Rome de Jérusalem et le saccage du Temple

L'Arc de Titus (Crédit : CC-BY- Steerpike/Wikimedia Commons)
L'Arc de Titus (Crédit : CC-BY- Steerpike/Wikimedia Commons)

Le service d’information catholique (CNS) a posté par inadvertance lundi sur Twitter une photo de l’arc de Titus commémorant le saccage de Jérusalem par Rome au premier siècle après l’ère commune, dans ses voeux présentés à l’occasion de Hanoukka, avant de retirer la publication et de présenter ses excuses.

L’agence d’information basée aux Etats-Unis, qui traite majoritairement les questions relatives à l’église catholique romaine, a publié une photo qui dépeint le saccage du Second Temple après la destruction de Jérusalem, en l’an 70 de l’ère commune, qui a auguré l’exil du peuple juif.

Sur le cliché figure une ménorah, le candélabre à sept branches dont l’usage est commémoré pendant la fête de Hanoukka.

La majorité des spécialistes s’accordent pour dire que les personnages figurant autour de cette ménorah antique à Rome sont des Romains, même si une mauvaise interprétation est encore largement répandue – celle qui s’agirait d’esclaves juifs envoyés en exil.

La destruction des Temples bibliques est une journée de deuil chez les Juifs, qui est commémorée lors de Tisha BAv, aux côtés d’autres catastrophes survenues dans l’histoire du peuple juif.

L’agence de presse a rapidement supprimé le message et présenté ses excuses pour avoir publié la photo « offensante », disant que la personne qui l’avait postée n’avait pas compris ce que représentait l’arc de Titus.

CNS a ajouté avoir fait preuve de « négligence » dans ce tweet et qu’il avait été « légitime de se sentir offensé » par l’image.

Les usagers des réseaux sociaux ont noté rapidement ce faux pas, accusant CNS « d’ignorance ».

« Célébrer la re-consécration du Temple en montrant une oeuvre commémorant sa destruction est maladroit », a écrit un usager.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...