Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Un navire britannique touché par un « projectile non identifié » au large du Yémen – UKMTO

Ambrey a confirmé l'attaque non-revendiquée qui a, selon elle, visé un pétrolier battant pavillon du Panama qui se dirigeait vers le port de New Mangalore, déclenchant un incendie

Le cargo Rubymar partiellement submergé à la suite d'une attaque de missiles des Houthis au large des côtes du Yémen, le 23 mars 2024. (Crédit : Khaled Ziad/AFP)
Le cargo Rubymar partiellement submergé à la suite d'une attaque de missiles des Houthis au large des côtes du Yémen, le 23 mars 2024. (Crédit : Khaled Ziad/AFP)

Un navire a été touché par un « projectile non identifié » au large du Yémen, où les attaques des Houthis du Yemen se multiplient contre la marine marchande, a rapporté samedi l’agence de sécurité maritime britannique (UKMTO).

L’attaque a provoqué un incendie qui a été éteint, a ajouté UKMTO, précisant que « le navire et son équipage sont sains et saufs » et que le bateau poursuivait sa route vers son prochain port d’escale.

L’attaque qui s’est produite à 23 milles nautiques à l’ouest de la ville de Mokha, n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

La société de sécurité maritime Ambrey, a confirmé l’attaque qui a visé, selon elle, un pétrolier battant pavillon du Panama qui se dirigeait vers le port de New Mangalore, en Inde, et dont « les données d’enregistrement, y compris le nom et l’opérateur » ont été modifiées en février dernier.

Le navire avait été enregistré en 2019 sous le nom de Union Maritime Ltd, une société britannique, a-t-elle affirmé en précisant qu’un bateau affilié à cette société avait déjà été attaqué par les Houthis du Yemen.

Ces insurgés proches de l’Iran, qui contrôlent une partie du Yémen, multiplient les attaques en mer Rouge et dans le golfe d’Aden depuis novembre. Ils visaient au départ les navires liés à Israël, en affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël est en guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, suite à l’assaut barbare perpétré par ce dernier le 7 octobre.

Ils ont élargi leurs cibles aux navires associés aux États-Unis et au Royaume-Uni, après les frappes menées par ces deux pays contre leurs positions au Yémen.

L’armée américaine, qui dit défendre une voie de navigation essentielle pour le commerce mondial, a annoncé vendredi avoir mené de nouvelles « frappes d’autodéfense contre trois installations de stockage souterrain houthies dans les zones contrôlées par les terroristes houthis soutenus par l’Iran ».

Selon le Commandement central des États-Unis (CENTCOM), l’armée américaine a également détruit quatre drones vendredi et identifié le même jour le tir de quatre missiles balistiques anti-navires par les Houthis en direction de la mer Rouge.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.