Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

L’armée américaine dit avoir frappé trois sites houthis au Yémen

Le CENTCOM precise que quatre drones ont aussi été détruits et que quatre missiles balistiques anti-navires tirés par les Houthis en direction de la mer Rouge ont été identifiés

Le cargo Rubymar partiellement submergé à la suite d'une attaque de missiles des Houthis au large des côtes du Yémen, le 23 mars 2024. (Crédit : Khaled Ziad/AFP)
Le cargo Rubymar partiellement submergé à la suite d'une attaque de missiles des Houthis au large des côtes du Yémen, le 23 mars 2024. (Crédit : Khaled Ziad/AFP)

L’armée américaine a annoncé vendredi avoir frappé trois installations de stockage souterrain au Yémen utilisées par les Houthis, auteurs d’attaques contre des navires en mer Rouge.

Les forces des États-Unis « ont conduit des frappes d’autodéfense contre trois installations de stockage souterrain houthies dans les zones contrôlées par les terroristes houthis soutenus par l’Iran au Yémen », a rapporté le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) dans un communiqué.

Selon la même source, l’armée américaine a également détruit quatre drones vendredi et identifié le même jour le tir de quatre missiles balistiques anti-navires par les Houthis en direction de la mer Rouge.

« Il n’y a eu aucun blessé ni dégât rapporté par les États-Unis, la coalition ou des navires » marchands, a ajouté le CENTCOM.

Les Houthis ont commencé en novembre à attaquer des navires dans le golfe d’Aden et en mer Rouge en signe, selon eux, de solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël est en guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les Houthis affirment cibler des bateaux israéliens, britanniques et américains, de même que les navires se dirigeant vers les ports israéliens, ce qui perturbe le trafic maritime sur cette voie commerciale cruciale du large du Yémen.

Ces attaques ont fait grimper les coûts d’assurance pour les navires transitant par la mer Rouge et a conduit de nombreuses entreprises de transport maritime à lui préférer le passage, bien plus long, qui contourne la pointe sud du continent africain.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.