Un nouvel administrateur apostolique nommé à Jérusalem
Rechercher

Un nouvel administrateur apostolique nommé à Jérusalem

Mgr Fouad Twal a démissionné en raison de la limite d'âge imposée par le droit canon

Pierbattista Pizzaballa à l'église de Sainte-Catherine à Bethléem, en novembre 2010. (Crédit : Najeh Haslamoun / Flash90)
Pierbattista Pizzaballa à l'église de Sainte-Catherine à Bethléem, en novembre 2010. (Crédit : Najeh Haslamoun / Flash90)

Le père italien Pierbattista Pizzaballa a été nommé administrateur apostolique du patriarcat latin et dirigera donc le diocèse de Jérusalem jusqu’à l’élection d’un nouveau patriarche après la démission de Fouad Twal, a annoncé vendredi le patriarcat.

A 75 ans révolus depuis l’automne dernier, Mgr Twal avait, conformément au droit canon, adressé au pape François sa démission de la fonction de patriarche latin de Jérusalem, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte.

Pour le remplacer, au titre d’administrateur apostolique, le pape a nommé le frère franciscain Pierbattista Pizzaballa, qui a quitté début juin la fonction de Custode de Terre Sainte qu’il occupait depuis 2004.

« Traditionnellement, l’élection d’un patriarche peut prendre douze à dix-huit mois », explique à l’AFP Wadie Abounassar, porte-parole de l’Assemblée des évêques catholiques de Terre sainte.

A Jérusalem, un administrateur apostolique avait déjà été nommé en 1947, note M. Abounassar, et il avait administré le diocèse qui couvre Chypre, Israël, la Jordanie et les Territoires palestiniens pendant trois ans.

L’ordination épiscopale du père Pizzaballa aura lieu en septembre, précise le patriarcat.

Le profil du père Pizzaballa, qui était chargé de la pastorale des catholiques de langue hébraïque en Israël, membre de la Commission pour les relations avec le judaïsme du Conseil pontifical et parle parfaitement hébreu, tranche avec les deux précédents patriarches latins de Jérusalem, le Jordanien Mgr Twal, et avant lui le Palestinien Michel Sabbah, tous deux arabophones, comme la très grande majorité des chrétiens de Terre sainte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...