Un Palestinien armé d’un couteau et d’un hachoir arrêté près d’une implantation
Rechercher

Un Palestinien armé d’un couteau et d’un hachoir arrêté près d’une implantation

Le suspect a été emmené pour subir un interrogatoire. Il aurait dit aux agents qu'il préparait une attaque à l'arme blanche

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Un couteau et un hachoir découverts par la police dans la voiture d'un Palestinien près de l'implantation de Beit El, le 7 juillet 2018 (Crédit : Porte-parole de la police)
Un couteau et un hachoir découverts par la police dans la voiture d'un Palestinien près de l'implantation de Beit El, le 7 juillet 2018 (Crédit : Porte-parole de la police)

La police a indiqué samedi avoir déjoué une tentative d’attaque à l’arme blanche et qu’elle a placé en détention un Palestinien qui transportait un couteau et un hachoir, aux abords d’une implantation de Cisjordanie.

L’homme a été arrêté par la police de la route à proximité de l’implantation de Beit El, dans le nord de la Cisjordanie. Devant un comportement suspect, les agents ont procédé à une fouille de son véhicule et y ont découvert les armes.

L’individu, âgé de 28 ans et originaire du village de Dura, à proximité de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, a été emmené pour subir un interrogatoire. Il a déclaré à la police qu’il programmait de mener une attaque au couteau, ont fait savoir les forces de l’ordre.

Plus tôt dans la journée, la police des frontières stationnée au check-point de Shuafat, à proximité de Jérusalem, a arrêté un Palestinien qui tentait de passer à travers le détecteur de métaux en portant un couteau.

Dans des chiffres publiés la semaine dernière, les services de sécurité du Shin Bet ont indiqué qu’il y avait eu une baisse de 40 % des attentats terroristes dans le pays, au mois de juin, où 220 incidents similaires ont été répertoriés.

La première moitié du mois de juin a correspondu au Ramadan, la fête musulmane d’un mois durant laquelle les pratiquants jeûnent du lever au coucher du soleil. Le Ramadan est généralement marqué par une hausse – et non une baisse – des activités terroristes. Les services de sécurité israéliens ont considérablement renforcé leur présence à Jérusalem, au mois de juin, pour prévenir toute perturbation.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...