Un Palestinien inculpé pour terrorisme et attaque au couteau à Rosh Haayin
Rechercher

Un Palestinien inculpé pour terrorisme et attaque au couteau à Rosh Haayin

Walid Mansour est accusé de s'être introduit illégalement en Israël depuis la Cisjordanie, d'avoir attiré Refael Levi sur un chantier, et de l'avoir poignardé une vingtaine de fois

Walid Mansour, (au centre), menotté, reconstitue son attaque au couteau présumée d'un Israélien sur un chantier de construction à Rosh Haayin. (Douzième chaîne)
Walid Mansour, (au centre), menotté, reconstitue son attaque au couteau présumée d'un Israélien sur un chantier de construction à Rosh Haayin. (Douzième chaîne)

Un Palestinien a été inculpé mercredi de tentative de meurtre et d’activité terroriste pour une attaque au couteau à Rosh Haayin le mois dernier, où il aurait enfoncé un couteau vingt-huit fois dans sa victime, la blessant grièvement.

Walid Mansour, 23 ans, de la ville de Jénine en Cisjordanie, a également été accusé d’avoir causé des blessures graves, de vol et d’autres délits.

L’attaque sur un chantier de construction dans le centre de la ville a d’abord été considérée comme une rixe, mais après que la victime Refael Levi, 31 ans, s’est réveillée de son coma, il a donné aux enquêteurs des informations qui les ont amenés à changer de cap et à la considérer comme une attaque terroriste.

Selon l’acte d’accusation déposé au tribunal de district de Tel Aviv, Mansour s’est glissé par une brèche dans la clôture de sécurité de Cisjordanie, armé d’un couteau. Il a croisé Levi sur le chantier, où ce dernier avait un appartement en construction. Le suspect aurait menti à Levi en disant qu’il avait les clés pour vérifier les appartements de l’immeuble et les deux hommes sont entrés à l’intérieur, soi-disant pour examiner la propriété de Levi. A l’intérieur du bâtiment, Mansour a poignardé Levi une vingtaine de fois, le laissant dans un état critique.

Prenant le téléphone portable et les clés de voiture de sa victime, il s’est enfui et est retourné à Jénine, sa ville de résidence.

Levi a pu atteindre l’entrée du bâtiment où les passants ont donné l’alerte et il a été conduit à l’hôpital.

À Jénine, Mansour s’est caché pendant plusieurs jours dans un appartement avec l’aide d’un ami. Il aurait coupé ses cheveux et sa barbe et aurait demandé à son entourage de l’appeler par un pseudonyme.

Les forces de sécurité israéliennes ont finalement arrêté Mansour lors d’un raid il y a deux semaines. La police a déclaré avoir également arrêté trois autres personnes, qui lui auraient prêté assistance.

Mansour a ensuite fait une reconstitution de l’attaque sur le chantier pour les enquêteurs de la police, selon les informations de la Treizième chaîne.

זה הניצחון שלי !לפני כמעט 3 שבועות נולדתי מחדש , נפצעתי אנוש ע"י מחבל בראש העין (כן זה אני)המחבל יימך שמו הצליח לדקור…

פורסם על ידי ‏‎Refael Levi‎‏ ב- יום רביעי, 2 בספטמבר 2020

Levi a écrit sur Facebook la semaine dernière : « Le terroriste, qu’il soit damné, a réussi à me poignarder 28 fois et m’a blessé très, très gravement. J’ai failli perdre la vie, mais j’ai gagné ! »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...