Un Palestinien tire sur la police au sud de Jérusalem et a été arrêté
Rechercher

Un Palestinien tire sur la police au sud de Jérusalem et a été arrêté

Aucun blessé parmi les forces israéliennes ; l'assaillant qui a tiré sur le véhicule de police a été légèrement blessé pendant la poursuite

Jeudi matin, un Palestinien a attaqué les forces de sécurité israéliennes à l’arme à feu dans la Cisjordanie, au sud de Jérusalem, sans faire de blessés.

Il a été arrêté après que des soldats et des officiers l’ont poursuivi, a indiqué la police.

Le tireur, identifié comme étant un résident de 20 ans du village de Beit Sahur, près de Bethléem, a tiré avec son pistolet depuis la zone de la ville palestinienne voisine d’Al-Khader, selon la déclaration de la police.

Il a ouvert le feu sur des agents de la police des frontières qui se trouvaient à un poste de contrôle sur la route du tunnel menant à Jérusalem.

Un poste d’observation de l’armée israélienne aurait permis d’identifier l’agresseur et de conduire des soldats et des policiers jusqu’à lui.

Pendant la courte poursuite, le Palestinien a à nouveau tiré sur le véhicule blindé des forces de sécurité, le touchant à plusieurs reprises, notamment à l’une des fenêtres, selon le communiqué.

Un véhicule blindé de la police après qu’un Palestinien a tiré une balle de pistolet sur sa vitre au sud de Jérusalem le 24 mai 2018. (Police d’Israël)

Le Palestinien a été légèrement blessé par la voiture de police qui le poursuivait et a reçu des soins médicaux sur place, a indiqué la police. Aucun des membres des forces israéliennes n’a été blessé.

Un couteau de poche appartenant à un Palestinien arrêté le 24 mai 2018, au sud de Jérusalem après avoir tiré sur des agents de la police des frontières, et un pistolet trouvé à proximité qu’il aurait apparemment utilisé. (Police d’Israël)

« Après avoir percuté le terroriste avec le véhicule, il a commencé à fuir tandis que les forces de sécurité le poursuivaient avec leurs armes, tirant en l’air et en l’arrêtant », a déclaré la police.

Un couteau de poche a été découvert dans les effets personnels de l’homme, et un pistolet FN – qui, selon la police, était probablement l’arme qu’il a utilisée pour attaquer les gardes-frontières – a été trouvé à proximité.

« Il ne fait aucun doute que la poursuite et l’identification rapide du terroriste a mis fin à l’incident sans qu’aucune de nos forces ne soit blessée et que le terroriste soit arrêté », a déclaré la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...