Un panel approuve le choix du chef adjoint du Mossad pour succéder à Yossi Cohen
Rechercher

Un panel approuve le choix du chef adjoint du Mossad pour succéder à Yossi Cohen

Le candidat, identifié uniquement par l'initiale hébraïque "Dalet", succédera à Yossi Cohen, confident du Premier ministre, en tant que chef du renseignement en juin

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef du Mossad Yossi Cohen lors d'une cérémonie de toast pour le Nouvel An juif, le 2 octobre 2017. (Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef du Mossad Yossi Cohen lors d'une cérémonie de toast pour le Nouvel An juif, le 2 octobre 2017. (Haim Zach/GPO)

Un panel gouvernemental qui examine les nominations de hauts fonctionnaires a approuvé celle du chef adjoint du Mossad comme prochain chef de l’agence d’espionnage.

La Commission Goldberg n’a « trouvé aucune lacune » dans la décision du Premier ministre Benjamin Netanyahu de promouvoir la nomination du fonctionnaire, qui n’a été identifié que par l’initiale hébraïque « Dalet », malgré le fait que le Premier ministre n’ait pas informé en amont le ministre de la Défense Benny Gantz de sa nomination.

« Dalet » a été décrit dans un communiqué du bureau du Premier ministre comme ayant « un parcours exceptionnel et beaucoup d’expérience ».

Son identité devrait bientôt être révélée après l’approbation de sa candidature par la commission.

« Dalet » prendra la relève de Yossi Cohen, un proche confident de Netanyahu qui a été le conseiller du Premier ministre pour la sécurité nationale avant de devenir le chef du Mossad en janvier 2016.

Son mandat de chef du Mossad devait prendre fin en janvier, mais Netanyahu a déclaré en juillet qu’il le prolongerait jusqu’en juin 2021.

Cohen a été l’envoyé principal de Netanyahu pour les missions diplomatiques les plus délicates du gouvernement et a joué un rôle de premier plan dans les récents accords de normalisation avec les Émirats arabes unis et le Bahreïn.

Il aurait accompagné Netanyahu le mois dernier lors d’un voyage en Arabie saoudite pour rencontrer le puissant prince héritier du royaume, Mohammed ben Salmane, et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo – la première visite de ce genre de la part d’un dirigeant israélien.

Cohen a été identifié comme un candidat de choix pour remplacer Netanyahu à la tête du Likud, où il est une figure populaire, et certaines informations non confirmées ont suggéré qu’il était le favori de Netanyahu pour lui succéder.

Le chef de l’espionnage est connu dans les rangs du Mossad comme un homme d’opérations. Sous sa direction, le Mossad aurait augmenté ses effectifs et ses budgets et s’est concentré sur des opérations d’espionnage visant le programme nucléaire iranien.

Netanyahu a nommé « Dalet » pour ce poste au début de ce mois.

Les médias israéliens ont rapporté que Netanyahu n’avait pas informé Gantz de son choix à l’avance, au milieu d’une profonde méfiance entre les deux dirigeants, qui s’est traduite cette semaine par la dissolution de la Knesset et la convocation de la quatrième élection nationale en deux ans.

Gantz aurait à l’époque appelé Netanyahu pour lui faire part de sa colère.

Officiellement, le Premier ministre n’est pas obligé d’informer à l’avance le ministre de la Défense de cette décision – mais c’est la pratique admise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...