Un professeur qui avait affirmé que le 9/11 relevait de la responsabilité des Juifs renvoyé
Rechercher

Un professeur qui avait affirmé que le 9/11 relevait de la responsabilité des Juifs renvoyé

Le conseil d’administration d’Oberlin a indiqué que Joy Karega avait attaqué ses collègues et refusé de reconnaître ses torts suite à des publications antisémites sur Facebook

Une bibliothèque de l' Oberlin College en 2007. (Crédit : CC BY Istolethetv, Flickr)
Une bibliothèque de l' Oberlin College en 2007. (Crédit : CC BY Istolethetv, Flickr)

Le conseil d’administration d’Oberlin a annoncé mardi le renvoi immédiat d’un professeur qui s’était rendu coupable d’une série de déclarations antisémites l’année dernière sur les réseaux sociaux.

Joy Karega, professeur-adjonte de rhétorique et de composition, a “échoué à respecter” les normes universitaires et n’est pas parvenue à “démontrer son honnêteté intellectuelle”, a fait savoir le conseil de cette école d’arts de l’Ohio dans un communiqué annonçant son renvoi.

Karega avait publié plusieurs posts qui avaient largement attiré l’attention au mois de février, dont l’affirmation selon laquelle les Juifs devaient endosser la responsabilité des attentats et autres tragédies.

Elle avait été placée en congé rémunéré au mois d’août tandis que l’école enquêtait sur les posts dont l’existence avait été rapportée en premier lieu par The Tower.

“Les publications du Dr. Karega ne peuvent être justifiées dans le cadre de sa bourse et ont “irrémédiablement endommagé [sa] capacité à exercer ses fonctions en tant qu’érudite, que professeur et que membre de la communauté », a affirmé le conseil d’administration.

Joy Karega (Facebook)
Joy Karega (Facebook)

Le communiqué ajoute que Karega “a attaqué ses collègues lors qu’ils lui ont fait remarquer les incohérences de sa description, en liaison notamment avec le contenu de ses publications et son statut de boursière”.

La jeune femme n’a jamais voulu reconnaître ses torts.

« Face aux refus répétés du Docteur Karega de reconnaître et de réparer sa conduite, sa présence continue sape la mission et les valeurs de la communauté universitaire d’Oberlin. Et donc, toute sanction autre que le renvoi semble insuffisante et le conseil d’administration a opté pour l’action la plus rigoureuse », a indiqué le communiqué.

Karega ne s’est pas excusée pour ses posts et a annoncé qu’elle ferait une déclaration publique mercredi, selon le Washington Post.

Les publications de Karega comprenaient une accusation d’Israël et des “banquiers dirigés par Rothschild”, responsables, selon elle, d’avoir abattu un avion malaysien au-dessus de l’Ukraine en 2014, et un autre insinuant qu’Israël et les Juifs portaient la responsabilités de l’attentat terroriste du 11/9 aux Etats-Unis ainsi que celle du massacre commis dans les bureaux de Charlie Hebdo à Paris.

Un autre post avait qualifié d’organisation de l’Etat Islamique « d’opération » de la CIA et de l’agence de renseignement israélienne du Mossad.

Les captures d'écran des posts du professeur d'Oberlin Joy Karega sur sa page Facebook. (Facebook via The Tower)
Les captures d’écran des posts du professeur d’Oberlin Joy Karega sur sa page Facebook. (Facebook via The Tower)

Au mois de janvier, une lettre ouverte écrite par les anciens élèves d’Oberlin avait souligné l’inquiétude de ces derniers face à une certaine tolérance de l’antisémitisme sur le campus, en particulier au sein du mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) anti-israélien.

A travers toute la controverse, le président juif du College Marvin Krislov n’a cessé de souligner le droit de Karega à s’exprimer librement, tout en affirmant le fait que son point de vue n’était pas partagé par l’administration.

Au mois de septembre, il a annoncé qu’il se retirerait de la fonction de président d’Oberlin à la fin de l’année scolaire 2016/2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...