Rechercher

Un projet iranien d’attaque terroriste aurait visé l’ex-consul d’Israël à Istanbul

Selon les médias turcs, Téhéran aurait tenté - sans succès - d’enlever et assassiner Yossi Levi-Sfari et son partenaire

Bâtiment à Istanbul, dans lequel des membres d’une cellule terroriste iranienne chargée de s'en prendre à des Israéliens ont été arrêtés à la mi-juin (Crédit : Capture d’écran de la Douzième chaine, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)
Bâtiment à Istanbul, dans lequel des membres d’une cellule terroriste iranienne chargée de s'en prendre à des Israéliens ont été arrêtés à la mi-juin (Crédit : Capture d’écran de la Douzième chaine, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Un projet iranien d’attaque terroriste contre des ressortissants israéliens aurait eu pour cible l’ex-consul général d’Israël à Istanbul, Yossi Levi-Sfari, selon le média turc Sabah.

Selon cette information, les hommes de main iraniens auraient séjourné dans le même hôtel que Levi-Sfari et son partenaire, Ronny Goldberg, projetant d’enlever et d’exécuter les deux hommes.

Le site turc Hurriyet a indiqué que le Mossad avait été informé en toute dernière minute de la présence d’agents iraniens dans l’hôtel et avait travaillé avec les autorités turques pour déjouer l’attaque et rapatrier au plus vite Levi-Sfari et Goldberg en Israël.

Le média IHA a déclaré quant à lui que sept des huit ressortissants iraniens interpelés dans le cadre du projet criminel avaient comparu jeudi devant un tribunal turc. Les hommes auraient été trouvés en possession de plusieurs pistolets et silencieux, confisqués par la police turque.

L’information du projet criminel déjoué est sortie dans les médias turcs il y a une semaine, jour où le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid – devenu Premier ministre vendredi – arrivait à Ankara en visite diplomatique.

Selon de hauts responsables israéliens, des renseignements fiables avaient signalé l’intention de l’Iran de s’en prendre à des touristes israéliens en Turquie, en représailles à une série de meurtres et de frappes sur des cibles militaires et nucléaires iraniennes, attribués à l’État juif.

Un haut responsable de la sécurité a informé les médias israéliens, ce mois-ci, que le Mossad et ses homologues turcs avaient déjoué trois attaques iraniennes contre des civils israéliens à Istanbul, ces dernières semaines.

Il a ajouté que les services de renseignement du Mossad avaient conduit les autorités turques à dix membres d’une cellule iranienne soupçonnée d’avoir planifié d’enlever et assassiner l’ex-consul israélien en Turquie et son partenaire.

À la suite des arrestations et de la visite de Lapid, Israël a abaissé à 3 (modéré) le niveau de risque associé à la Turquie, après des semaines de menaces élevées pendant lesquelles le niveau de risque avait été relevé à son maximum historique.

Le Conseil de sécurité nationale a indiqué que l’intention de l’Iran de mener des attaques restait élevée, évoquant son action pour « bâtir des infrastructures et identifier des cibles israéliennes et juives ».

Des agents de la police anti-émeute turque patrouillent devant la Mosquée bleue à Istanbul, le 14 juin 2022. (Crédit : Yasin Akgul/AFP)

Il est demandé aux Israéliens d’éviter de publier le détail de leur projet de voyage en Turquie, de même que leurs photos, lorsqu’ils se trouvent encore dans le pays, d’éviter de porter des vêtements signalant qu’ils viennent d’Israël et s’abstenir de donner des détails personnels ou d’avoir des contacts non-essentiels avec des étrangers.

L’Iran et Israël s’affrontent dans une guerre de l’ombre qui dure depuis des années, mais les tensions se sont accrues à la suite d’une série d’incidents très médiatisés que Téhéran impute à Israël.

La République islamique a affirmé qu’Israël était responsable de l’assassinat du colonel des Gardiens de la révolution Hassan Sayyad Khodaei à son domicile, à Téhéran, le 22 mai dernier. Il s’agit du meurtre le plus retentissant en Iran, depuis celui, en novembre 2020, du scientifique nucléaire Mohsen Fakhrizadeh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...