Un rabbin condamné pour comportement sexuel inapproprié
Rechercher

Un rabbin condamné pour comportement sexuel inapproprié

Le jugement, issu par un tribunal rabbinique, interdit au rabbin de rentrer en contact avec des femmes

Un homme se tient devant le tribunal rabbinique de Jérusalem. (Crédits : Miriam Alster / Flash 90)
Un homme se tient devant le tribunal rabbinique de Jérusalem. (Crédits : Miriam Alster / Flash 90)

Un tribunal rabbinique a condamné un rabbin vivant en Israël et aux Etats-Unis pour un comportement sexuel inapproprié envers des femmes.

Le rabbin Meir Pogrow, résident de Beit Shemesh, près de Jérusalem, qui a fondé le programme d’études Master Torah, est accusé d’avoir fait abusé de son autorité et de sa position en tant que rabbin pour avoir des relations sexuelles avec des femmes mariées et célibataires « qui étaient sous son influence ».

La cour ad hoc de rabbins a déclaré dans son jugement que Pogrow n’a désormais plus le droit d’avoir des interactions avec des femmes, tant directement qu’indirectement, et avertit les femmes et les filles de ne plus être en contact avec lui. Le jugement interdit également aux femmes de visiter le site Internet de Master Torah et d’écouter ses cours.

Les membres du tribunal rabbinique, ou Beit Din, qui ont signé le jugement sont le rabbin Menachem Mendel Shafran, de Bnei Brak, le rabbin Chaim Zev Malinowitz, de Beit Shemesh, et Gershon Bess, de Los Angeles.

En plus du jugement, un « avertissement de danger public » a été produit, signé par Malinowitz, Bess et trois autres rabbins.

« Il est de notre devoir de notifier et d’avertir les femmes et les filles, en les termes les plus forts et les plus urgents, de se tenir à distance de toute interaction avec cet individu et ses présentations [à travers Master Torah, etc.] ou de toute sphère d’influence, de n’importe quelle manière », déclare l’avertissement. Il appelle également les hommes à rompre toute interaction personnelle avec Pogrow.

Les autres signataires de l’avertissement sont les rabbins Mordechai Willig, du séminaire RIETS de la Yeshiva University, Yizchak Berkovits de Jérusalem et ancient rosh kollel d’Aish HaTorah, et le rabbin Elimelech Kornfeld de Ramat Beit Shemesh.

Pogrow enseignait à la Yeshiva University High School de Los Angeles, et au séminaire Michlalah de Jérusalem : il était chef du kollel d’Aish HaTorah de Jérusalem et d’Austin, au Texas, selon le Jerusalem Post. Il a été ordonné par de nombreuses autorités religieuses, notamment le rabbinat en chef d’Israël, et est qualifié en tant que juge rabbinique.

Pogrow n’a pas commenté ces allégations quand le Jerusalem Post lui a demandé.

Il a cependant dit au journal : “On ne m’a jamais présenté une quelconque allégation quand je me suis rendu au tribunal rabbinique », et a ajouté qu’il n’avait jamais été contacté par le tribunal après la réunion.

Au moins l’une des victimes, qui était âgée de 15 ans lors de sa première rencontre avec le rabbin et dont leur relation s’est poursuivie lorsqu’elle est venue en Israël pour de études religieuses, a confié au JPost qu’elle avait porté plainte à la police israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...