Rechercher

Un républicain du Michigan affirme qu’il n’est « pas antisémite » et ne s’excusera pas

Robert Regan a été critiqué par son parti pour un partage d'idées racistes sur Facebook, notamment l'idée que le féminisme est un "programme juif pour dégrader les hommes blancs"

Robert Regan, le candidat républicain pour le siège de la Chambre d’État dans le 74e district du Michigan. (Crédit : Capture d'écran de YouTube/JTA)
Robert Regan, le candidat républicain pour le siège de la Chambre d’État dans le 74e district du Michigan. (Crédit : Capture d'écran de YouTube/JTA)

JTA – Après avoir été condamné par son parti, Robert Regan, candidat républicain à la Chambre des représentants de l’État du Michigan a déclaré qu’il n’était « pas antisémite », bien qu’il ait partagé plusieurs messages sur Facebook qui prônent des théories de conspiration antisémites.

Robert Regan, un résident de Grand Rapids qui a récemment remporté la nomination de son parti pour une élection spéciale qui aura lieu prochainement dans le 74e district fortement conservateur, a déclaré au Grand Rapids Press que l’idée qu’il puisse être quelqu’un de haineux est « ridicule ».

« Les gens qui me connaissent, savent que je ne suis pas antisémite, ils savent que je ne suis pas raciste, ils savent que je ne suis pas homophobe », a déclaré Regan.

Regan a partagé plusieurs messages antisémites sur Facebook, dont un affirmant que le féminisme est « un programme juif visant à dégrader et à assujettir les hommes blancs ». Un autre utilisait la triple parenthèse, ou symbole d’écho, utilisée sur Internet par les antisémites pour identifier les Juifs, et un autre encore décrivait le financier et militant politique juif George Soros comme un «investisseur communiste juif » le qualifiant d’homme «purement diabolique ».

Regan a également défendu les déclarations sur le viol qu’il avait faites au cours d’une conférence téléphonique à distance sur internet, avec d’autres partisans de la révocation de l’accréditation électorale du Michigan en 2020, durant laquelle Regan il avait déclaré au sujet du viol : « Je dis à mes filles, eh bien, si le viol est inévitable, vous devriez simplement vous allonger et en profiter. »

Il a tenu ces propos, a-t-il déclaré au Grand Rapids Press, parce que les autres participants à l’appel lui avaient conseillé d’arrêter de se focaliser sur l’élection de 2020, et qu’il voulait prouver que « vous ne diriez jamais à une fille que si le viol est inévitable, vous devriez vous allonger et en profiter », ajoutant que « personne n’aime qu’on profite de lui. »

Regan ne s’est pas excusé pour ses messages antisémites, et a même rejeté la faute sur « les trolls de gauche qui essaient de recevoir un peu d’attention parce qu’ils connaissent mes opinions sur les sujets. » Il a admis qu’il aurait « probablement » pu mieux formuler ses commentaires sur le viol.

M. Regan a été fortement critiqué par les membres de son propre parti pour ses commentaires.

« Les propos stupides, flagrants et insultants de M. Regan, y compris les plus récents, dépassent tout simplement les bornes », a déclaré Ron Weiser, coprésident du Parti républicain du Michigan, et juif lui-même, dans une déclaration mardi. « Nous valons mieux que cela en tant que parti et j’attends absolument mieux que cela de nos candidats. »

Weiser n’a pas précisé à quels commentaires de Regan il faisait référence.

Le président du Parti républicain du comté local, Rob VerHeulen, qui était également l’ancien représentant du district, a demandé à M. Regan de présenter des excuses. Ni Weiser ni le parti républicain de l’État n’ont demandé à Regan de démissionner, bien que le Michigan Freedom Fund, un groupe de défense des conservateurs opérant dans tout l’État, ait déclaré que ses commentaires « le disqualifient sans conteste de toute fonction publique ».

Regan n’a pas répondu à la demande de commentaires de la Jewish Telegraphic Agency.

Dans une déclaration, les démocrates du Michigan ont condamné M. Regan pour ses commentaires sur le viol, son opinion sur l’élection de 2020 et son commentaire selon lequel l’Ukraine est « coupable » de l’invasion russe en cours. Le parti démocrate de l’État a déclaré que ces commentaires étaient « dégoûtants », mais n’a pas mentionné ses messages antisémites. Noah Arbit, président du Michigan Jewish Democratic Caucus, a déclaré au Grand Rapids Press que Regan est un « antisémite, misogyne et suprémaciste blanc nocif et vil » et qu’il a partagé « de multiples messages haineux et antisémites sur les réseaux sociaux ».

L’élection spéciale de la Chambre d’État aura lieu le 3 mai. Le gagnant ne servira que pour un peu moins de huit mois car le nouveau comité indépendant de redécoupage du Michigan a éliminé ce district à partir de 2023.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...