Les medecins tentent de sauver l’œil d’un soldat blessé dans un attentat
Rechercher

Les medecins tentent de sauver l’œil d’un soldat blessé dans un attentat

L'armée recherche les auteurs près de l'implantation de Har Gilo ; la victime est dans un état modéré à grave

[mappress mapid="4454" width="600" height="375"]

UUn soldat a été blessé mercredi soir par un engin explosif improvisé jeté à l’entrée du poste militaire Panorama près de l’implantation de Har Gilo en Cisjordanie et du village palestinien de Beit Jala entre Jérusalem et Bethléem, le long de la route des tunnels qui mène aux implantations de Gush Etzion .
 
Le soldat, qui a été blessé à l’œil, au visage et à l’épaule a été transféré à l’hôpital Hadassah Ein Kerem.

L’armée israélienne a commencé à ratisser la zone pour retrouver les auteurs de l’attaque.

Les chirurgiens de l’hôpital Hadassah ont operé le soldat toute la nuit de mercredi à jeudi pour tenter de sauver son œil.

Les médecins ont indiqué à la radio de l’armée que ses autres blessures étaient légères et que le soldat devrait être liberé de l’hôpital dans quelques jours.

Le chef de file de l’opposition, Isaac Herzog, a condamné l’attaque, et a mis en garde que la situation de sécurité pourrait échapper à tout contrôle.

« Quiconque blesse un Israélien – est responsable de sa propre mort. La situation se détériore événement après événement, et sans un changement radical, nous risquons d’être confronté à une troisième intifada, » a écrit Herzog sur son compte Twitter.

« Je souhaite un prompt et complet rétablissement au soldat qui a été blessé dans l’attaque de ce soir. Il ne peut y avoir de compromis avec le terrorisme et c’est ce que j’ai dit hier à Abou Mazen [le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas] ».

Plus tôt dans la journée de mercredi, un petit enfant et son père ont été légèrement blessés dans une attaque par jet de pierres sur la route 443 au nord de Jérusalem.

La fillette de deux ans et le père, dont les identités n’ont pas été revelées, ont été touchés par des éclats de verre du pare-brise de leur voiture, qui s’est brisé quand il a été frappé par une pierre lancée du bord de la route près du village de Bir Nabala en Cisjordanie.

Selon la police, c’était le deuxième incident où une voiture a été atteinte avec des pierres sur cette route mercredi soir. Dans les deux incidents des dommages ont été causés aux véhicules, mais seulement dans un des cas, les passagers ont été blessés.

Deux autres attaques par jets de pierres ont eu lieu mercredi à Jérusalem. Mercredi soir, des rochers ont été lancés sur un tramway dans le quartier de Shuafat au nord de Jérusalem. Aucun dommage n’a été causé à la rame. La police recherche les suspects de l’attaque.

Plus tôt, un policier a été légèrement blessé dans le quartier d’Isawiyah à Jérusalem-Est lorsque des manifestants jetant des pierres ont affronté la police des frontières. Les émeutiers ont été dispersés avec des gaz lacrymogènes. On ne signale pas d’arrestations ni de blessés parmi les manifestants.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...