Un soldat renvoyé de son unité d’élite pour ne pas avoir arrêté son attaquante
Rechercher

Un soldat renvoyé de son unité d’élite pour ne pas avoir arrêté son attaquante

Le militaire a été renvoyé pour “ne pas être parvenu à neutraliser le terroriste comme on l'attendait de sa part en tant que soldat combattant de l'armée israélienne”

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat israélien dans la vallée du Jourdain, en janvier 2014. Illustration. (Crédit : Uri Lenz/Flash90)
Un soldat israélien dans la vallée du Jourdain, en janvier 2014. Illustration. (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Un soldat de l’armée israélienne qui avait été blessé par une adolescente palestinienne dans une attaque au couteau a été renvoyé de son unité de combat pour avoir échoué à arrêter son agresseur, a annoncé l’armée.

Le 1er juin, une adolescente palestinienne s’était approchée du soldat, qui servait au sein de l’unité Maglan, alors qu’il se trouvait aux abords de l’implantation de Mevo Dotan dans le nord de la Cisjordanie. Elle avait sorti un poignard et l’avait frappé, le blessant légèrement.

La jeune fille avait alors fui les lieux, poursuivie par un autre soldat en uniforme et un militaire qui n’était pas en service à ce moment-là.

Le deuxième soldat en uniforme avait alors « éliminé la menace », a expliqué l’armée, tirant sur la jeune fille qui a été mortellement touchée.

Après avoir enquêté sur l’incident, le commandant de l’unité Maglan a décidé de renvoyer le soldat de l’unité pour « ne pas être parvenu à neutraliser le terroriste comme on l’attendait de sa part en tant que soldat combattant au sein de l’armée israélienne », a expliqué l’armée dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...