Un spectacle mixte à Umm al-Fahm, cible de cocktails Molotov
Rechercher

Un spectacle mixte à Umm al-Fahm, cible de cocktails Molotov

La police recherche les coupables après que le concert a entraîné les protestations de certains conservateurs dans la ville arabe israélienne

Des manifestants jettent des pierres aux forces de sécurité israéliennes, non visibles, à Umm el Fahm, le 5 juillet 2014 (Crédit :Omar Samir/FLASH90)
Des manifestants jettent des pierres aux forces de sécurité israéliennes, non visibles, à Umm el Fahm, le 5 juillet 2014 (Crédit :Omar Samir/FLASH90)

Après avoir entraîné l’opposition de certains responsables religieux conservateurs, un spectacle musical donné par un groupe mixte dans la ville arabe israélienne d’Umm al-Fahm a été pris pour cible par des attaquants qui ont jeté des cocktails Molotov.

Il n’y a eu ni blessés, ni dégâts lors de cette attaque et le spectacle a pu continuer comme prévu, selon des informations.

La police a fait savoir qu’elle recherchait les suspects qui ont envoyé trois bombes artisanales contre une salle culturelle municipale alors occupée par environ 500 personnes qui étaient venues voir le concert, selon le quotidien Haaretz.

Les attaquants sont arrivés et sont repartis à moto, a fait savoir le journal.

L’attaque a eu lieu pendant un concert de Siraj, un groupe mixte qui joue des chansons arabes classiques, notamment celles de la chanteuse égyptienne légendaire Umm Kulthum.

Le député arabe israélien Yousef Jabareen de la Liste arabe unie, qui se trouvait au concert, a indiqué à la Dixième chaîne que le spectacle avait été « l’un des plus réussis dans l’histoire de la ville ».

Vue d’ Umm al-Fahm, le 22 juin 2017. (Crédit : Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)

« La participation impressionnante d’un public nombreux a été la réponse apportée par les habitants aux tentatives de certain qui, dans la ville, voulaient l’annulation du concert », a-t-il dit.

« Les cocktails Molotov peuvent ne pas avoir perturbé le spectacle mais il est indubitable que ça a été un incident grave et que les attaquants devront être amenés devant les juges ».

Le spectacle a soulevé la controverse non seulement en raison de la mixité du groupe, mais également parce que les spectateurs, hommes et femmes, étaient mélangés, selon Haaretz.

Avant le concert, un religieux de la ville, s’exprimant au nom d’une association d’imams locaux, avait émis un communiqué disant que l’événement allait à l’encontre de la Charia et de la culture islamique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...