Un survivant de la Shoah de Haïfa, 112 ans, serait l’homme le plus vieux du monde
Rechercher

Un survivant de la Shoah de Haïfa, 112 ans, serait l’homme le plus vieux du monde

Mais Yisrael Kristal aura du mal néanmoins à confirmer officiellement son âge

Le survivant de l'Holocauste, Yisrael Kristal, 113 ans, est considéré comme le plus vieil homme du monde. (Crédit : autorisation de la famille)
Le survivant de l'Holocauste, Yisrael Kristal, 113 ans, est considéré comme le plus vieil homme du monde. (Crédit : autorisation de la famille)

Un survivant de l’Holocauste vivant à Haïfa est considéré comme le plus vieil homme du monde.

Yisrael Kristal, 112 ans, a obtenu ce statut cette semaine après que Yasutaro Koide du Japon, qui avait également 112 ans, est mort, a signalé Haaretz jeudi.

Le petit-fils de Kristal, Oren, a reçu un courriel cette semaine du Gerontology Research Group, une organisation internationale qui recherche les personnes âgées de plus 110 ans dans le monde, lui signalant que le survivant d’Auschwitz d’origine polonaise avait obtenu cet honneur.

En entendant la nouvelle, Kristal a dit en yiddish : « La joie de ma vieillesse ».

Pour être officiellement certifié comme le plus viel homme vivant, Kristal doit présenter des documents attestant des 20 premières années de sa vie. Toutefois, selon Haaretz, le document officiel le plus vieux que Kristal possède ne date que de quand il avait 25 ans.

Né le 15 Septembre 1903, dans la ville de Zarnow, Kristal a déménagé à Lodz en 1920 pour travailler dans l’entreprise de bonbons de sa famille.

Il a continué l’exploitation de l’entreprise familiale après que les nazis ont forcé les Juifs de la ville à vivre dans un ghetto, où deux enfants de Kristal sont morts. En 1944, il a été déporté à Auschwitz, où sa femme, qu’il avait épousée à 25 ans, a été tuée.

En 1950, il a déménagé à Haïfa avec sa seconde épouse et leur fils, et a recommencé à travailler comme un confiseur.

La fille de Kristal, Shula Kuperstoch, a déclaré au Jerusalem Post qu’il a suivi la religion toute sa vie et continue à mettre les Téfilines chaque matin.

« L’Holocauste n’a pas affecté ses croyances », a déclaré Kuperstoch. « Il croit qu’il a été sauvé parce que ce que Dieu le voulait. Ce n’est pas une personne en colère, ce n’est pas quelqu’un qui cherche un responsable, il croit que tout a une raison dans le monde ».

« Son attitude à toute les choses de la vie est dans la modération », a-t-elle ajouté. « Il mange et dort modérément, et dit qu’une personne doit toujours garder le contrôle de sa propre vie et ne pas être contrôlé par sa vie, autant que cela est possible ».

Interrogé par Haaretz en 2012, à l’âge relativement jeune de 109 ans, Kristal a refusé de donner une théorie pour expliquer sa longévité, au lieu de cela il a dit : « il n’y a pas de bonne affaire. Chacun a sa propre bonne fortune. Cela vient du ciel. Il n’y a pas de secrets ».

Lorsqu’on lui a demandé si son régime était responsable de sa longue vie, il a répondu : « Dans les camps, il n’y avait pas toujours quelque chose à manger. Ce qu’ils me donnaient, je le mangeais. Je mange pour vivre. Je ne vis pas pour manger. Je n’ai pas besoin de beaucoup de choses. Tout ce qui est trop n’est pas bon ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...