Un système du Technion peut transformer l’air en eau grâce à un dessiccateur
Rechercher

Un système du Technion peut transformer l’air en eau grâce à un dessiccateur

Selon les chercheurs, la plateforme autonome est économe en énergie, fonctionne même dans les zones désertiques reculées, filtre efficacement les polluants et tue les bactéries

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

De gauche à droite : mes chercheurs du Technion, le professeur David Broday, le professeur Eran Friedler, Ilan Katz et Liron Houber. (Autorisation/Technion)
De gauche à droite : mes chercheurs du Technion, le professeur David Broday, le professeur Eran Friedler, Ilan Katz et Liron Houber. (Autorisation/Technion)

Les chercheurs du Technion, l’Institut technologique d’Israël, ont déclaré la semaine dernière qu’ils avaient développé un nouveau système autonome pour produire de l’eau à partir de l’air, même dans les régions désertiques arides.

Le nouveau système, baptisé H-to-all, se distingue des technologies existantes par son efficacité énergétique, ont déclaré les chercheurs.

Les méthodes existantes de production d’eau à partir de l’air refroidissent toute la masse d’air, puis extraient l’eau, ce qui nécessite beaucoup d’énergie puisque la vapeur d’eau ne peut représenter qu’environ 3 % de la masse totale de l’air, même à un niveau d’humidité élevé.

Dans le système développé par le Technion, l’humidité est d’abord extraite de l’air à l’aide d’un dessiccateur. Ensuite, l’humidité est retirée du dessiccateur grâce à la chaleur et à la pression sous-atmosphérique, et l’humidité est condensée en eau liquide.

En plus de son efficacité, le système filtre l’eau mieux que les méthodes existantes, ont déclaré les chercheurs. Lorsque toute la masse d’air est refroidie au cours du processus, les polluants atmosphériques le sont aussi et peuvent se retrouver dans l’eau. La solution saline concentrée de l’équipe du Technion utilisée dans le dessiccateur tue les bactéries.

Le système peut être déployé dans des régions reculées grâce à l’énergie solaire et fonctionne sous n’importe quel climat, y compris dans les régions désertiques.

« Notre technologie fait de l’eau une commodité car elle permet de produire de l’eau partout dans le monde, sans être dépendant des sources d’eau liquide existantes. Le prototype que nous avons construit démontre que le système fonctionne comme prévu et nous travaillons actuellement à le transformer en un produit commercial », a déclaré le professeur David Broday, l’un des chercheurs, dans un communiqué.

Un prototype capable d’extraire l’eau de l’air, développé par le Technion. (Autorisation/Technion)

La nouvelle technologie n’est pas destinée à concurrencer le dessalement en Israël. Israël est un pays relativement petit et développé, avec la plupart de sa population près de la côte, de sorte que la majorité des Israéliens ont facilement accès à l’eau dessalée.

Ce système est idéal pour les petites communautés isolées qui sont éloignées des sources d’eau naturelles, ont déclaré les chercheurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...