Un tableau d’Hitler dans un musée italien endommagé par un homme muni d’un tournevis
Rechercher

Un tableau d’Hitler dans un musée italien endommagé par un homme muni d’un tournevis

Le visiteur a crié "bâtard" alors qu’il se précipitait vers le tableau, présenté dans le cadre d’une exposition sur la folie

Une peinture sans titre d'Adolf Hitler exposée dans le musée italien de Salo, octobre 2017 (Crédit : Museo Del Follia)
Une peinture sans titre d'Adolf Hitler exposée dans le musée italien de Salo, octobre 2017 (Crédit : Museo Del Follia)

Une peinture à l’huile d’Adolf Hitler exposée dans un musée italien a subi des dommages mineurs jeudi après qu’un homme l’a endommagé avec un tournevis.

Un porte-parole du Musée de Salo, à l’est de Milan, a déclaré que l’homme d’âge moyen a crié « Bâtard », avant de se précipiter vers la peinture sans titre, qui est exposée au public pour la première fois dans le cadre d’une exposition sur le thème de la folie, a signalé la BBC.

L’homme a causé des dommages minimes à la peinture avant d’être pris en chasse par les agents de sécurité et a fui la scène. La peinture a été réparée et remis à sa place dans l’exposition.

Dans son autobiographie « Mein Kampf », Hitler décrit comment ses aspirations à devenir un artiste ont pris fin quand sa candidature à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne a été rejetée deux fois, d’abord en 1907 et ensuite en 1908.

L’exposition, organisée près des rives du lac de Garde, dans le nord de l’Italie, est intitulée « Musée de la folie, de Goya à Bacon ». Elle est organisée par Vittorio Sgarbi, qui a déclaré que bien que le tableau non daté d’Hitler ait peu de mérite artistique, elle donne un aperçu du fonctionnement de l’esprit du dictateur allemand.

« C’est de la merde, c’est un tableau d’un homme désespéré », a-t-il déclaré. « Cela aurait pu être fait par Kafka. Cela dit beaucoup sur la psyché (de Hitler). Vous ne voyez pas la grandeur, mais la misère », a décrit le journal britannique The Daily Telegraph.

La peinture à l’huile mesure 30 à 40 centimètres et représente deux hommes debout devant une longue série de portes sombres.

Une peinture sans titre d'Adolf Hitler exposée dans le musée italien de Salo, octobre 2017 (Crédit : Museo Del Follia)
Une peinture sans titre d’Adolf Hitler exposée dans le musée italien de Salo, octobre 2017 (Crédit : Museo Del Follia)

« Ce n’est pas le travail d’un dictateur mais d’un misérable. Il révèle une âme profondément mélancolique », a déclaré Sgarbi.

Sgarbi a justifié l’inclusion du tableau d’Hitler, en expliquant qu’il était idéal pour une exposition sur la folie.

« L’exposition porte sur la folie et cette peinture est parfaite — rien n’est aussi fou que la guerre », a déclaré Sgarbi.

Le directeur du musée, Giordano Bruno Guerri, a eu le sentiment que l’incident ajoutait du poids au thème de l’exposition. « Une exposition sur la folie n’aurait pas été complète sans qu’un épisode de folie ait lieu », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...