Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Tsahal déplore un tir prématuré d’un char qui a causé la mort de 6 combattants

Un char d'assaut stationné près d'un cordon de détonation a tiré des obus, ce qui a activé le cordon de détonation et entraîné une explosion du tunnel que les réservistes s'apprêtaient à démolir

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une grande explosion qui a tué six six soldats du Corps du Génie Militaire de l’armée israélienne, à al-Bureij, dans le centre de Gaza, le 8 janvier 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Une grande explosion qui a tué six six soldats du Corps du Génie Militaire de l’armée israélienne, à al-Bureij, dans le centre de Gaza, le 8 janvier 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

L’armée israélienne a publié mardi les premiers éléments de l’enquête sur une explosion meurtrière dans le centre de la bande de Gaza la veille, dans laquelle six soldats du Corps du Génie Militaire ont été tués et plusieurs autres ont été blessés.

L’armée a déclaré que les six réservistes, tous ingénieurs de combat, ont été tués lorsque des explosifs destinés à la démolition d’un tunnel ont explosé prématurément au cours d’une opération dans le camp de réfugiés d’al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.

Selon l’enquête initiale menée par Tsahal, l’explosion précipitée du système de tunnel a été causée par un tir d’obus depuis un char d’assaut.

Les soldats du Corps du Génie Militaire préparaient un tunnel pour sa démolition, en installant des explosifs dans les passages souterrains.

Une demi-heure avant le moment prévu de l’explosion, un char d’assaut stationné près du cordon de détonation a tiré des obus sur un bâtiment voisin après avoir identifié des mouvements suspects.

Selon l’enquête, l’un des obus a touché un poteau électrique et le souffle a activé le cordon de détonation, entraînant une explosion massive et prématurée du système de tunnel pendant que les ingénieurs de combat travaillaient encore à sa préparation pour démolition.

De gauche à droite : en haut, le sergent de première classe (res.) Gavriel Bloom, le sergent-chef (res.) Amit Shahar, le capitaine (res.) Denis Krokhmalov Veksler ; en bas : Cpt. (res.) Ron Efrimi, Sgt. Maj. (res.) Akiva Yasinskiy, Master Sgt. (res.) Roi Avraham Maimon, tués à Gaza le 8 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

D’autres détails concernant les circonstances dans lesquelles l’obus du char a déclenché le détonateur sont toujours en cours d’investigation.

Les six victimes sont le sergent de première classe (res.) Gavriel Bloom, 27 ans, originaire de Beit Shemesh ; le sergent-chef (res.) Amit Moshe Shahar, 25 ans, originaire de Ramat Yohanan ; le caporal (res.) Denis Krokhmalov Vevey, 25 ans, originaire de Ramat Yohanan ; le sergent-chef (res.) Gavriel Bloom, 27 ans, originaire de Beit Shemesh. ) Denis Krokhmalov Veksler, 32 ans, originaire de Beer Sheva ; le Cpt. (res.) Ron Efrimi, 26 ans, originaire de Hod HaSharon ; le Sergent-chef (res.) Roï Avraham Maimon, 24 ans, auxiliaire médical originaire d’Afula ; et le Sergent-major (res.) Akiva Yasinskiy, 35 ans, originaire de Ramat Gan.

Le Cpt. (res.) de l’unité Yahalom du Corps du Génie Militaire Ron Efrimi, à droite, peu avant qu’il ne soit tué dans une explosion, à al-Bureij, dans le centre de Gaza, le 8 janvier 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Plusieurs autres personnes ont été blessées, certaines grièvement, dans l’explosion.

Parmi les blessés, Idan Amedi, chanteur et acteur populaire de la série télévisée « Fauda », a été évacué par avion à l’hôpital lundi. Son père a indiqué que son pronostic vital n’est pas engagé.

L’explosion à Gaza qui a tué Bloom, Shahar, Krokhmalov Veksler, Efrimi, Maimon et Yasinskiy s’est produite à proximité d’officiers qui montraient à des journalistes une usine de fabrication de roquettes du Hamas.

Le chanteur et acteur Idan Amedi, à droite avec le chef d’état-major de l’armée israélienne Herzi Halevi. (Crédit : Armée israélienne)

Le correspondant militaire du Times of Israel a capturé le moment où l’énorme explosion a déchiré l’air.

Alors que Tsahal escortait les journalistes hors de la bande de Gaza, des messages échangés par des secouristes ont été entendus à la radio, dans lesquels les commandants faisaient état d’un incident qui avait fait de nombreuses victimes.

Trois autres soldats ont été tués dans la bande de Gaza lundi, portant à 185 le nombre de soldats tués depuis le début de l’incursion terrestre dans la bande de Gaza fin octobre dans le cadre d’une opération visant à éliminer les dirigeants du Hamas et à libérer les otages enlevés lors de l’assaut lancé par le groupe terroriste palestinien le 7 octobre.

Israël a lancé son opération après que des milliers de terroristes du Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant plus de 240 victimes en otage, dont plus de la moitié sont toujours en captivité à Gaza.

Plus de 23 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Tsahal affirme avoir tué plus de 8 500 terroristes à Gaza, en plus des quelque 1 000 autres qui se trouvaient à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.