Rechercher

Un tireur palestinien grièvement blessé lors d’affrontements avec Tsahal à Naplouse

Selon l'armée, 16 suspects ont été arrêtés en Cisjordanie au cours de la nuit ; 3 autres soupçonnés d’avoir posé des bombes ont été arrêtés dans un village près de Jérusalem

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, au début du 11 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, au début du 11 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Un tireur palestinien a été grièvement blessé lors d’affrontements avec les troupes israéliennes dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, tôt mercredi, ont indiqué l’armée et les responsables de la santé palestiniens.

Selon l’armée israélienne, les troupes sont entrées dans le camp pour arrêter des Palestiniens recherchés dans le cadre des efforts déployés par Israël depuis plusieurs mois pour lutter contre le terrorisme, principalement dans le nord de la Cisjordanie, et ce, suite à la série d’attaques terroristes qui ont tué 31 personnes en 2022.

« Au cours de l’opération militaire dans le camp de réfugiés de Balata, dans la ville de Naplouse, les soldats ont tiré sur des hommes armés qui leur ont tiré dessus, [et] un suspect a été touché », a déclaré Tsahal dans un communiqué. Aucune arrestation n’a été effectuée dans le camp.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a déclaré que l’homme avait reçu une balle dans la tête et a qualifié son état de « très critique ».

Selon Tsahal, 16 Palestiniens ont été arrêtés ailleurs en Cisjordanie ; certaines de ces arrestations auraient donné lieu à des incidents violents.

Dans le camp de réfugiés de Deheishe près de Bethléem, Tsahal a déclaré que les Palestiniens ont lancé des engins explosifs, des cocktails Molotov et des pierres sur les troupes, qui ont répondu avec des moyens de dispersion d’émeutes.

Tsahal a déclaré que les troupes ont également saisi deux fusils de chasse lors de raids dans les villages d’Iktaba et de Fahma, dans le centre de la Cisjordanie.

Les agents de la Police des frontières ont arrêté trois personnes soupçonnées de terrorisme dans le village palestinien de Bayt Duqu, à la périphérie de Jérusalem. Un porte-parole de la police a déclaré qu’ils étaient tous trois recherchés pour avoir posé des engins explosifs le long de la barrière de sécurité et près des points de contrôle dans la région de Jérusalem.

Des agents de la Police des frontières arrêtent un suspect palestinien dans le village de Bayt Duqu, près de Jérusalem, tôt le 11 janvier 2023. (Crédit : Police des frontières)

Un grand nombre de militaires sont entrés dans le village et ont arrêté les trois personnes à trois endroits différents, a déclaré le porte-parole.

Ils ont été emmenés pour être interrogés par la Police des frontières.

Tsahal a déclaré que les 16 Palestiniens qui ont été arrêtés en Cisjordanie pour des activités terroristes présumées ont été emmenés pour être interrogés par l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet.

Aucun soldat ou policier israélien n’a été blessé lors de ces raids nocturnes, ont indiqué des responsables.

L’opération de Tsahal a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids nocturnes quasi quotidiens. Elle a également fait plus de 170 morts parmi les Palestiniens en 2022, et quatre autres La plupart d’entre eux ont été tués lors d’attaques ou d’affrontements avec l’armée, mais certains étaient des civils non impliqués.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.