Rechercher

Un violeur en série condamné à deux ans de plus pour un acte indécent en prison

Purgeant déjà une peine de 40 ans, Benny Sela a été condamné pour s'être exhibé devant une gardienne alors qu'il attendait un verdict concernant l'un de ses crimes précédents

Le violeur condamné Benny Sela arrive à la Cour suprême à Jérusalem, le 20 mai 2009. (Kobi Gideon/Flash90)
Le violeur condamné Benny Sela arrive à la Cour suprême à Jérusalem, le 20 mai 2009. (Kobi Gideon/Flash90)

Le tribunal de première instance de Ramle a condamné mardi le violeur en série Benny Sela à deux ans de prison supplémentaires pour un acte indécent commis devant une gardienne de prison.

Sela purge déjà une peine de 40 ans de prison pour une vingtaine de viols et autres délits.

Selon les documents judiciaires, l’incident s’est produit en 2017, alors que Sela était détenu dans les cellules du tribunal de Ramle en attendant le verdict d’une autre affaire, dans laquelle il avait également commis un acte indécent devant une gardienne de prison.

La gardienne a remarqué que Sela la regardait tout en s’exposant et en commettant un acte indécent. Sela a nié les accusations.

En plus du temps supplémentaire, Sela a également été condamné à verser au gardien une compensation de 5 000 NIS.

L’avocat de Sela, Itay Bar-Oz, du bureau de l’avocat commis d’office, a déclaré qu’il ferait appel de la sentence. Bar-Oz a déclaré que Sela avait demandé ces dernières années à suivre un traitement – il n’a pas précisé de quel type – et que l’administration pénitentiaire avait soutenu cette idée.

Sela a été arrêté en 1999 et, lors de son procès, il a affirmé que sa propension au viol découlait de plusieurs incidents traumatisants survenus dans son enfance, notamment le fait d’avoir vu son père alcoolique se suicider en sautant d’un poteau électrique, et d’avoir été harcelé sexuellement par des femmes dans le kibboutz Shaar Hagolan, où il a grandi.

Il a été condamné pour des crimes comprenant de multiples incidents d’agression sexuelle contre une jeune fille de sa famille, qui ont commencé lorsqu’elle avait huit ans.

Sela a été condamné en 2000 à 35 ans de prison. L’accusation avait demandé une peine de 220 ans. Au début de son procès, Sela a demandé à être stérilisé chimiquement.

En 2006, Sela a mis la police dans l’embarras lorsqu’il a réussi à s’échapper de sa garde à vue dans le parking du tribunal de district de Tel Aviv. Il n’a été repris que deux semaines plus tard. Il a alors été condamné à quatre années supplémentaires d’emprisonnement.

Sela a continué à commettre des délits sexuels après son entrée en prison en 2020. En 2017, il s’est également livré à un acte indécent sur une femme dentiste de la prison où il était détenu, ce qui lui a valu six mois de prison. Deux ans plus tôt, son compagnon de cellule a affirmé que Sela l’avait violé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...