Une seconde mosquée de Montréal accueille un imam appelant à la mort des Juifs
Rechercher

Une seconde mosquée de Montréal accueille un imam appelant à la mort des Juifs

Muhammad bin Musa al Nasr, né en Cisjordanie, décrit les Juifs comme la “lie de l’humanité” et des “démons humains”

Une seconde mosquée de Montréal a accueilli un imam dont le discours diabolise les Juifs et affirmer qu’il faut les tuer,  en citant le Coran.

Dans un discours prononcé en décembre dernier dans la mosquée Dar al-Arkam, Muhammad bin Musa al Nasr a décrit les Juifs comme la « lie de l’humanité » et des « démons humains », a indiqué lundi CIJNews. Il a ensuite cité le Coran : à « la fin des temps […], la pierre et l’arbre diront ‘Ô musulman, ô serviteur d’Allah, il y a un Juif derrière moi : viens et tue le !’ »

La mosquée a permis à l’imam né en Cisjordanie, membre important du mouvement salafiste dur de Jordanie, où il enseigne à l’université al-Ahliyya d’Amman, de prononcer plus de douze autres sermons.

B’nai Brith Canada a porté plainte contre al Nasr. Il s’agit de la seconde plainte récente contre un imam de Montréal.

Une vidéo, publiée ce mois-ci par MEMRI, montre l’imam Wael Al-Ghitawi lors d’un discours en novembre 2014 au centre islamique Al Andalous du quartier St. Laurent à Montréal. Il y dénonce le peuple « qui a massacré les prophètes, fait couler leur sang et maudit le Seigneur ».

Le mois dernier, une vidéo d’août 2014 diffusée sur YouTube montrait un autre imam de la mosquée appelant Allah à « détruire les Juifs maudits » et demandant qu’ils soient tués « un par un ».

« Cela fait 42 jours que nous avons porté plainte contre le dernier imam qui a promu une telle haine, et la police de Montréal s’interroge toujours si demander à Allah de ‘détruire les Juifs maudits’ est un discours raciste », a déclaré Michael Mostyn, le directeur exécutif de B’nai Brith Canada.

« Quand le Canada reconnaîtra-t-il finalement que nous ne sommes pas immunisés contre le racisme et l’antisémitisme, et que c’est le genre de discours qui mène directement à la radicalisation dans le monde entier ? », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...