Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Une Chilienne mise en examen après avoir agressé une commerçante juive au Brésil

Herta Breslauer affirme avoir été insultée, comme le montre la vidéo devenue virale, et frappée ; la police a ouvert une enquête criminelle pour intimidation à caractère raciste

Une femme mise en examen pour crime de haine à caractère antisémite, après avoir agressé la propriétaire juive d'un magasin, à Arraial d'Ajuda, au Brésil, le 2 février 2024. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une femme mise en examen pour crime de haine à caractère antisémite, après avoir agressé la propriétaire juive d'un magasin, à Arraial d'Ajuda, au Brésil, le 2 février 2024. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Une vidéo montrant une femme criant « sioniste tueuse de bébés » à une propriétaire juive d’une boutique au Brésil constitue un élément de preuve dans une enquête criminelle pour intimidation à caractère raciste, a déclaré la police locale lundi.

L’attaquante, de nationalité chilienne, a reçu l’ordre de ne pas quitter le Brésil dans l’attente de l’enquête sur l’agression survenue vendredi à Arraial d’Ajuda, a indiqué un porte-parole de la police au site d’information uol.com.br.

Dans la vidéo, qui est devenue virale sur les réseaux sociaux, l’assaillante hurle sur la propriétaire juive, Herta Breslauer, 54 ans, dans sa boutique de souvenirs près du front de mer de la station balnéaire située à environ 1 000 kilomètres au nord-est de Rio de Janeiro.

L’agresseuse traite la propriétaire du magasin de « pute » en portugais et lui dit : « Je t’aurai », alors que la victime et un homme torse nu lui demandent à de multiples reprises de s’arrêter. L’homme entraîne alors la femme hors du magasin jonché de débris.

La police a déclaré au site d’information que la harceleuse attribuait son comportement à un médicament sur ordonnance dont le nom n’a pas été précisé. Les deux femmes se connaissaient avant l’altercation, selon la source policière.

Dans une déclaration filmée prise à l’extérieur d’un poste de police vendredi, Breslauer a déclaré que son assaillante l’avait tabassée « simplement [parce qu’elle est] Juive ». La police a déclaré au site d’information qu’elle ne disposait d’aucune preuve d’un passage à tabac.

Cette affaire suscite l’inquiétude et la colère des Juifs brésiliens qui, à l’instar de nombreuses autres communautés juives dans le monde, sont confrontés à une recrudescence de la rhétorique antisémite en relation avec la guerre d’Israël contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Rony Meisler, magnat juif des affaires et fondateur de la ligne de vêtements durables Reserva, a proposé sur Instagram de rembourser la femme pour les dégradations subies dans son magasin. Il a attribué la montée de l’antisémitisme à « l’idéologie politique du parti » au pouvoir au Brésil, dont le président Luiz Inacio Lula da Silva a accusé en novembre Israël de perpétrer un « génocide » à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.