Une Chrétienne, une Juive et une Musulmane sur le podium de la gym artistique
Rechercher

Une Chrétienne, une Juive et une Musulmane sur le podium de la gym artistique

Les performances impressionnantes des Américaines Simone Biles et Aly Raisman et de la Russe Aliya Mustafina représentent la transversalité de la foi et de la nationalité

La Russe Aliya Mustafina (à droite), et les Américaines Simone Biles (au centre) et Alexandra Raisman (à gauche), sur le podium de la finale du concours général de gymnastique artistique féminine individuelle au cours des JO de Rio 2016 le 11 août 2016 (AFP Photo/Ben Stansall)
La Russe Aliya Mustafina (à droite), et les Américaines Simone Biles (au centre) et Alexandra Raisman (à gauche), sur le podium de la finale du concours général de gymnastique artistique féminine individuelle au cours des JO de Rio 2016 le 11 août 2016 (AFP Photo/Ben Stansall)

RIO DE JANEIRO, Brésil – Dans un monde inondé par les tensions religieuses et sectaires, les trois vainqueurs olympiques de la compétition du concours général de gymnastique artistique féminine ont rendu une mosaïque multiconfessionnelle sur le podium, jeudi, à Rio, en présentant une Chrétienne, une Juive et une Musulmane qui se sont attribuées respectivement l’or, l’argent et le bronze.

La star américaine Simone Biles, 19 ans, a ajouté la médaille olympique en gym artistique à son titre d’équipe, leur deuxième médaille d’or en gymnastique.

Elle s’est imposée devant l’étoile juive de la gymnastique également Américaine, Aly Raisman, alors qu’Aliya Mustafina originaire de Russie et musulmane du côté de son père s’octroyait son deuxième olympique en bronze d’affilée.

La victoire permet à Biles, trois fois championne du monde de gymnastique artistique, de maintenir sa tentative d’établir un record de cinq médailles d’or de gymnastique féminine avec les épreuves au sol, au saut de cheval et à la poutre qui arrivent.

Les trois étaient au coude à coude tout au long du concours.

La gymnaste américaine Simone Biles célèbre sa médaille d'or sur le podium après le concours général de gymnastique artistique au cours des Jeux olympiques de Rio 2016, à Rio de Janeiro, le 11 août 2016 (AFP PHOTO / Thomas COEX)
La gymnaste américaine Simone Biles célèbre sa médaille d’or sur le podium après le concours général de gymnastique artistique au cours des Jeux olympiques de Rio 2016, à Rio de Janeiro, le 11 août 2016 (AFP PHOTO / Thomas COEX)

Biles a terminé avec 2,1 points d’avance sur Raisman (qui a allumé la flamme aux Maccabiades 2013 à Jérusalem), emportant le titre avec une chorégraphie au sol dynamique qui comprenait sa signature, le mouvement « Biles » qui porte son nom.

La fervente Chrétienne texane d’1,45 mètre qui va régulièrement à l’église, participe à ses premiers Jeux olympiques et avait déjà aidé les Américaines à obtenir une deuxième médaille d’or par équipe.

Elle a lancé son défi en réussissant un difficile Amanar au saut de cheval, marquant 15,866 points, malgré un atterrissage bancal, ce qui lui a permis de prendre 0,233 points d’avance sur Raisman.

Mustafina s’est octroyé un 15,666 aux barres asymétriques, où elle est la championne olympique en titre, pour mener à mi-chemin de 0,034 points alors que Biles n’obtenait qu’un 14,966 sur l’agrès où elle est la moins confiante.

Biles a fait un nouveau bond avec un 15,433 à la poutre alors que Mustafina retombait après avoir fait des erreurs.

La gymnaste américaine Alexandra Raisman après avoir concouru au sol lors de la finale de la gymnastique artistique féminine, aux Jeux olympiques de Rio 2016, le 11 août 2016 (AFP PHOTO / Ben STANSALL)
La gymnaste américaine Alexandra Raisman après avoir concouru au sol lors de la finale de la gymnastique artistique féminine, aux Jeux olympiques de Rio 2016, le 11 août 2016 (AFP PHOTO / Ben STANSALL)

Biles avait pris l’avantage sur Mustafina de 1,533 points lorsqu’elle a participé à la dernière épreuve, le sol, où elle est trois fois championne du monde.

Raisman, champion olympique au sol, a réalisé une chorégraphie au sol sans erreur ce qui lui a permis d’obtenir l’argent.

De droite à gauche, la Russe Aliya Mustafina, les gymnastes américaines Simone Biles et Alexandra Raisman sur le podium après le concours général de la gymnastique artistique féminine, aux Jeux olympiques de Rio 2016, le 11 août 2016. Biles a remporté l'événement devant sa compatriote Raisman et Mustafina. (AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND)
De droite à gauche, la Russe Aliya Mustafina, les gymnastes américaines Simone Biles et Alexandra Raisman sur le podium après le concours général de la gymnastique artistique féminine, aux Jeux olympiques de Rio 2016, le 11 août 2016. Biles a remporté l’événement devant sa compatriote Raisman et Mustafina. (AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...