Une crue soudaine détruit une partie de la route 90, près de la mer Morte
Rechercher

Une crue soudaine détruit une partie de la route 90, près de la mer Morte

Selon la police, d'autres sections de cette autoroute majeure sont en péril suite aux fortes pluies ; les équipes de secours et l'armée ont mis en sécurité quatre randonneurs

La route 90 divisée en deux suite à de fortes pluies, le 9 novembre 2018 (Crédit : capture d'écran police israélienne)
La route 90 divisée en deux suite à de fortes pluies, le 9 novembre 2018 (Crédit : capture d'écran police israélienne)

Une route située à proximité de la mer Morte a été fermée à la circulation dans les deux directions vendredi soir après l’effondrement d’une partie de la chaussée en raison des fortes pluies.

Des photos et des vidéos postées sur Internet montrent la route 90 coupée en deux après qu’une large portion de la chaussée s’est divisée en deux, créant un trou de plusieurs mètres de profondeur à proximité de la rivière Kidron.

Les pluies qui se sont abattues durant toute la journée de vendredi ont entraîné des inondations dans un certain nombre de secteurs du désert de Judée et du nord du Neguev.

La police a par ailleurs fait savoir que l’équipe de secours d’élite de l’armée, l’Unité 669, avait été déployée pour retrouver quatre randonneurs à Nahal Og qui avaient été bloqués par la montée des eaux dans une grotte. Ils ont été mis en sécurité après un héliportage et l’un d’entre eux a été hospitalisé pour des blessures mineures, selon un communiqué.

Les pluies devraient continuer à tomber pendant tout le week-end au sud et à l’est d’Israël. Les alertes aux crues-éclairs ont été activées dans la région de la mer Morte, et en particulier dans les lits de rivières et autres zones basses.

Dans un communiqué, la police a averti qu’il pouvait y avoir un risque d’effondrement sur d’autres sections de la route 90 en raison des inondations éclairs, et demandé aux automobilistes de faire preuve de prudence.

Des membres de l’équipe de secours de l’Unité 669 se préparent à rechercher des randonneurs portés-disparus à Nahal Og, le 9 novembre 2018 (Crédit : Police israélienne)

Au cours des trois dernières semaines, 17 personnes ont perdu la vie sur la route qui lie Metula, dans le nord, à Eilat, dans le sud. Mardi dernier, huit membres de la même famille ont été tués dans une collision frontale à proximité de la mer Morte. Dimanche, six Palestiniens de Jérusalem-Est sont morts dans un accident similaire dans la vallée du Jourdain.

Ces accidents ont entraîné des appels à une remise en état de certaines parties de la route. Le ministre des Transports Yisrael Katz a pour sa part estimé jeudi que de telles demandes étaient « déraisonnables« , que ce soit au point de vue de la circulation et de la sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...