Une expo en souvenir d’Elie Wiesel aux conférences du Limoud
Rechercher

Une expo en souvenir d’Elie Wiesel aux conférences du Limoud

Une exposition de photographies retrace la vie du Prix Nobel de la Paix de la Roumanie, à Israël via la France

L'ambassadeur François Zimmeray, Roman Kogan directeur de Limmud FSU et l'archevêque Alexander Winogradsky Frenkel encadrent les organisteurs de Limoud France (Crédit: Albert OUAZANA)
L'ambassadeur François Zimmeray, Roman Kogan directeur de Limmud FSU et l'archevêque Alexander Winogradsky Frenkel encadrent les organisteurs de Limoud France (Crédit: Albert OUAZANA)

Vendredi se sont ouvertes les désormais traditionnelles journées d’études de Limoud. A cette occasion, une exposition rend hommage à Elie Wiesel, auteur et Prix Nobel de la Paix disparu le 2 juillet 2016.

L’exposition « Elie Wiesel de Sighet à l’Ukraine via la France et Israël » a été lancée à Moscou l’été dernier, et a déjà parcouru l’Angleterre, Israël, et les Etats-Unis, détaille le communiqué de Limmud FSU.

Elle retrace, à travers une galerie de photographies, sa vie de famille en Roumanie, son lieu de naissance, son emprisonnement à Auschwitz, sa libération de Buchenwald, sa vie en France, son travail de journaliste et d’écrivain.

Lors de l’inauguration de ce nouvel épisode de Limoud dirigé par Ruth Ouazana et présidé par Denis Ktorza, François Zimmeray, actuel ambassadeur au Danemark est venu parler en tant « qu’ami d’Elie Wiesel »:

« Elie et moi étions de proches amis » explique celui qui discutait souvent « droits de l’Homme » avec le Prix Nobel de la paix. « Il me manque aujourd’hui (…) ». L’ambassadeur regrette que face aux dangers encourus aujourd’hui, notamment ceux liés au terrorisme « la communauté juive tend à se fermer et à garder ses distances du monde, du reste de l’humanité. Cela ne devrait pas arriver. Nous devons rester ensemble, cela nous rend plus forts ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...