Une famille juive rencontre le Palestinien qui l’a sauvée d’un accident
Rechercher

Une famille juive rencontre le Palestinien qui l’a sauvée d’un accident

Un an après qu’Abed a tiré les parents et les trois enfants de leur voiture retournée et accidentée, les survivants reconnaissants l’ont invité à célébrer leur survie

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Abed, à gauche, rencontre Ariel Bir, un israélien résident des implantations qu'il a sauvé d'une voiture accidentée. (Crédit : Dixième chaîne)
Abed, à gauche, rencontre Ariel Bir, un israélien résident des implantations qu'il a sauvé d'une voiture accidentée. (Crédit : Dixième chaîne)

Un an après l’accident qui a failli leur coûter la vie, quand leur voiture s’est retournée le long d’une route de Cisjordanie, les passagers israéliens originaires d’une implantation à côté du lieu de l’accident ont enfin eu la chance de pouvoir remercier le Palestinien qui les a tirés de leur véhicule.

La famille Bir, des résidents d’Efrat, ont rencontré Abed, habitant d’un village à côté d’Hébron, lors d’un événement pour célébrer leur survie, a annoncé la Dixième chaîne lundi.

Il leur a fallu des mois pour retrouver Abed, qui était le premier à trouver leur voiture après une collision frontale alors qu’ils allaient à Jérusalem en juillet 2017.

La rencontre émouvante s’est déroulée jeudi dernier.

« Vous avez donné un vrai sens à ma vie », a dit Ariel Bir à Abed, pendant que les deux hommes se prenaient dans les bras dans la maison familiale. « Je vous serai éternellement redevable ».

Abed a répondu que « nous sommes tous frères ».

Les Bir ont pu trouver Abed par le biais d’un groupe de visites en jeep auquel ils participent, a déclaré Ariel Bir au Times of Israël. Les membres du groupe, qui savaient qu’ils cherchaient à retrouver leur sauveteur palestinien, ont fait passé le mot parmi leurs amis bédouins et arabes, qui ont fini par les mettre en relation avec Abed.

La première personne qu’Abed a sauvée de la voiture était la petite fille de Bir, Arbel.

Se souvenant de la scène du crash comme il l’a trouvée, Abed a dit lors de la rencontre : « la première chose à laquelle j’ai pensé, c’était de faire sortir la petite fille. Car si elle tombait, sa tête heurterait le pare-brise [détruit]. Alors je l’ai tirée de là ».

En prenant l’enfant dans ses bras, Abed a expliqué comment il a détruit tout ce qui, à l’intérieur de la voiture, pouvait le gêner pour prendre l’enfant coincé.

La vidéo du sauvetage avait circulé sur les réseaux sociaux à l’époque.

Si Ariel Bir a souffert de blessures modérées et plus sérieuses dans l’accident, sa femme Shira a pu s’extraire elle-même du véhicule retourné. Abed, avec d’autres Palestiniens qui sont arrivés après lui, s’est immédiatement mis au travail pour extraire les trois enfants et Ariel, tout comme pour appeler les services d’urgence.

« Il n’y a pas de sang, et il n’y a pas de nations, pas de politique, seulement des gens », a déclaré Shlumit Bir, la mère d’Ariel. « Et parfois, nous l’oublions ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...