Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Une femme retrouvée morte chez elle dans le village d’Abu Snan ; son mari arrêté

Un groupe de lutte contre la violence a déclaré que, depuis le début de l'année 2024, 70 membres de la communauté arabe sont décédés dans des incidents criminels violents

Illustration : Une ambulance du Magen David Adom. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Une ambulance du Magen David Adom. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une femme a été retrouvée morte à son domicile dans le village arabe d’Abu Snanon (nord) mardi et son mari a été arrêté en tant que suspect, a déclaré la police israélienne.

Les secours ont contacté la police après avoir constaté que la femme ne présentait aucun signe vital, selon le communiqué de la police.

La Treizième chaîne a rapporté que le corps de la femme présentait des signes d’agression violente.

La police a déclaré qu’il s’agissait d’un incident criminel et qu’elle poursuivait son enquête.

Abraham Initiatives, un groupe de lutte contre la violence, a déclaré que, depuis le début de l’année 2024, 70 membres de la communauté arabe sont décédés dans des incidents criminels violents. Parmi eux, 62 ont été tués par balle.

Trois des personnes tuées étaient des femmes.

Dimanche, trois membres de la communauté arabe ont été abattus dans des incidents distincts.

Le nombre de meurtres, dans la communauté arabe, a atteint un record historique en 2023, selon un rapport publié à la fin de l’année dernière par Abraham Initiatives.

Ce rapport du groupe, qui a beaucoup travaillé sur les relations établies entre la police et les Arabes israéliens, avait attribué cette hausse nette du nombre des homicides au ministre de la Sécurité nationale d’extrême-droite, Itamar Ben Gvir, qui avait été condamné, par le passé, pour incitation au racisme et pour soutien à une organisation terroriste à travers des panneaux anti-arabes. Son ministère est en charge des forces de l’ordre.

De nombreux dirigeants de la communauté arabe israélienne accusent la police qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore largement la violence, qui comprend les querelles familiales, les guerres de territoire entre différentes mafias et les violences faites aux femmes.

Les communautés ont également souffert d’années de négligence de la part des autorités publiques. Plus de la moitié des Arabes israéliens vivent sous le seuil de pauvreté et leurs villes et villages sont souvent dotés d’infrastructures délabrées et de services publics médiocres. Le gouvernement procède à un classement économique des localités du pays, un classement qui se fonde sur une échelle de 1 à 10. Presque aucune ville arabe ne dépasse la barre des 5.

Les autorités, quant à elles, accusent la montée du crime organisé et la prolifération des armes, et certains soulignent plutôt le manque de coopération des communautés avec la police pour éradiquer les criminels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.