Rechercher

Une fillette de 3 ans meurt dans un incendie en Galilée

La famille, en vacances, logeait dans une maison en bois ; la mère est gravement blessée, le père dans un état modéré, le feu ayant ravagé le bâtiment

Capture d'écran de la vidéo d'un incendie mortel dans le village d'Adama, le 18 avril 2022. (Crédit : Walla)
Capture d'écran de la vidéo d'un incendie mortel dans le village d'Adama, le 18 avril 2022. (Crédit : Walla)

Une fillette de 3 ans est morte lundi matin dans l’incendie d’une maison qui s’est déclaré dans le village écologique d’Adama, en Galilée occidentale, dans le nord du pays.

Les parents de la fillette ont tous deux été blessés lors de l’incendie de la maison en bois et ont été héliportés vers un hôpital. Son frère, âgé de 6 ans, est indemne.

Selon la presse israélienne, la famille est originaire du centre du pays et passait des vacances sur le site.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de l’incendie.

Les premiers secours se sont occupés des parents, qui auraient indiqué aux services de secours que leur fille était toujours à l’intérieur, mais les secouristes sur place n’ont pas pu pénétrer dans la maison en raison des flammes qui avaient gagné tout le bâtiment.

Lorsque les pompiers sont arrivés, ils ont pénétré dans la structure encore brûlante et ont trouvé la fillette dans l’une des chambres. Elle ne présentait aucun signe vital lorsque les secouristes l’ont sortie de la maison. Ils ont dû constater son décès.

La mère de la fillette, âgée de 44 ans, a été gravement blessée, souffrant de brûlures au second degré et d’inhalation de fumée. Elle a été emmenée à l’hôpital Rambam de Haïfa. Le père, également brûlé au second degré et souffrant d’inhalation de fumée, est dans un état modéré et a été transporté à l’hôpital de Nahariya.

Il a fallu des heures aux pompiers pour éteindre l’incendie, qui s’est également propagé à des zones ouvertes près du bâtiment.

Les services d’incendie et de secours du district nord ont ouvert une enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...