Une ministre propose d’obliger les salles culturelles à arborer le bleu et blanc
Rechercher

Une ministre propose d’obliger les salles culturelles à arborer le bleu et blanc

Le projet de Regev s’imposerait à tout bâtiment ayant reçu des financements de l’Etat, y compris dans les villes arabes

La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem/Pool)
La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem/Pool)

La ministre de la Culture Miri Regev a proposé un projet obligeant les installations culturelles ou sportives construites avec des financements de l’Etat à arborer le drapeau israélien, et est critiquée à ce sujet.

Le projet de Regev, d’abord annoncé par Ynet, s’imposerait à tout bâtiment ayant reçu des financements de l’Etat, y compris via la loterie nationale, et serait également appliqué dans les villes arabes, dont certaines ont des réticences à afficher les couleurs bleu et blanc.

Le drapeau flottera « au stade Teddy et au stade Doha », a déclaré Regev pendant une annonce officielle, faisait référence aux terrains de football de Jérusalem et de Bnei Sakhnin, qui ont tous deux connus des tensions israélo-arabes.

« Ce n’est simplement notre devoir, mais notre privilège et notre fierté de faire flotter le drapeau israélien sur chaque institution de l’Etat », a écrit Regev sur Facebook en annonçant son projet.

A la Knesset, la présidente du parti Meretz, Zehava Gal-on, a vivement critiqué le gouvernement pour cette idée.

« C’est un gouvernement qui s’oppose à son Etat et à son public, un gouvernement manquant à toutes ses responsabilités, a-t-elle déclaré. La chose la plus importante est de faire flotter un drapeau dans chaque salle culturelle ? »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...