Rechercher

Une ONG proposant des prêts à bas taux obtient un feu vert pour s’étendre

Ogen a obtenu une licence du régulateur lui permettant d'accorder des prêts à taux réduit à des consommateurs en marge du système bancaire classique

Les bureaux d'Ogen à Tel Aviv (Crédit)
Les bureaux d'Ogen à Tel Aviv (Crédit)

Ogen, une organisation israélienne à but non-lucratif qui fournit des crédits sans intérêt aux nouveaux immigrants et aux personnes en marge de la société, a obtenu une licence de la part du régulateur israélien des marchés de capitaux. L’ONG va pouvoir commencer à proposer des prêts à taux réduits aux petites entreprises, aux primo-accédants immobiliers et à d’autres ONG.

Le permis délivré par l’Autorité des marchés capitaux constitue une première étape pour que l’organisation devienne la première banque sociale à but non lucratif du pays, une fois que l’ONG aura reçu l’approbation de la Banque centrale d’Israël. Ogen Fonds de prêts sociaux, qui vient d’être créé, est une entreprise de bien public entièrement possédée par l’organisation caritative mère Ogen Fonds de prêts gratuits.

Le prêteur mettra immédiatement à disposition 135 millions de shekels (35 millions d’euros) comme capital de départ afin de fournir un crédit accessible à un taux d’intérêt réduit à des gens qui n’auraient autrement pas accès à des prêts dans une banque traditionnelle.

« Recevoir notre licence de l’Autorité des marchés capitaux est une étape importante », a déclaré Sagi Balasha, le PDG d’Oren, dans un communiqué.

Les prêts pour les petites entreprises proposés par Ogen vont jusqu’à 200 000 shekels avec un taux d’intérêt fixé à 5 %, sécurisé par un garant. Ogen demande aux emprunteurs de présenter un business plan préparé par un conseiller financier.

Les familles qui achètent leur première maison seront éligibles à des prêts pouvant aller jusqu’à 100 000 shekels, à un taux d’intérêt fixé à 5 %. Ces prêts ont pour objectif d’aider les familles à verser l’acompte pour des biens immobiliers d’une valeur allant jusqu’à 1,5 million de shekels. Ces prêts devraient principalement concerner les familles qui ont suivi le programme de conseil gratuit d’Ogen « Ogen Labayit ». Le programme aide les familles en difficulté financière à mieux gérer leurs finances et à devenir propriétaires.

Ogen proposera également des prêts relais à taux réduit pour des ONG et des entreprises de bien public qui fournissent des services au gouvernement. Il s’agira d’aider les organisations qui ont des problèmes de liquidités alors qu’elles attendent le versement de fonds de l’Etat, a expliqué Ogen dans le communiqué.

Ogen, anciennement appelé Association de prêts gratuits d’Israël (IFLA), a été fondé par le professeur Eliezer Jaffe, un immigrant originaire des Etats-Unis. Il a fondé l’organisation au début des années 1990 quand Israël a vu l’arrivée de vagues d’immigrants, principalement de l’ancienne Union soviétique et d’Ethiopie. L’ONG est rapidement devenue une ressource apportant des fonds aux personnes à petits revenus.

Depuis sa fondation, Ogen, qui signifie « ancre » en hébreu, a fourni plus de 300 millions de dollars en prêts à taux zéro à plus de 60 000 familles et petites entreprises à petits et moyens revenus, avec un taux d’échec de moins de 1 %, selon l’entreprise.

Ogen cherche maintenant à diversifier ses activités, en passant d’une ONG qui propose des crédits sans intérêts aux nouveaux immigrants et personnes en marge de la société à une banque à but non lucratif qui accordera des crédits à taux réduits au même profil de population, aidant ainsi plus de gens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...