Rechercher

Une peine plus sévère réclamée pour l’ado qui a abusé sexuellement d’une mineure

Selon l'État, le tribunal aurait surestimé la prétendue "réinsertion" de l'agresseur et il demandera une peine plus sévère ; le père de la victime a salué cette décision

Illustration : Le tribunal de district de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 1er décembre 2019. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)
Illustration : Le tribunal de district de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 1er décembre 2019. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)

Les procureurs de l’État ont déclaré dimanche qu’ils feraient appel de la décision prise par le tribunal pour mineurs du district de Beer Sheva qui a condamné un adolescent à seulement cinq ans de prison pour l’agression sexuelle d’une fillette de 10 ans l’année dernière, estimant que les capacités de réinsertion affichées par le coupable avaient été surestimées.

L’apparente clémence de la peine prononcée à l’encontre de l’adolescent au mois de novembre avait suscité un tollé au sein de la population après sa condamnation pour avoir agressé la fillette dans son lit pendant que sa famille dormait, alors même qu’il cambriolait l’habitation familiale située dans le sud du pays.

L’agression avait eu lieu dans une communauté du conseil régional de Ramat Hanegev au début de l’année 2021.

L’agresseur a également été condamné à payer 70 000 shekels d’indemnisation.

« L’État estime que, compte-tenu de la gravité des infractions, l’honorable tribunal de district a commis une erreur en accordant trop d’importance au programme de réinsertion auquel participe l’accusé », ont déclaré les procureurs dans un communiqué, s’engageant à faire appel de la décision devant la Cour suprême.

Les procureurs avaient initialement demandé à la cour une peine d’au-moins sept ans.

La sentence entrait dans le cadre d’une négociation de peine. Ainsi, l’auteur des faits avait admis avoir agressé sexuellement la fillette, être entré par effraction dans son lieu de vie et avoir tenté de la sodomiser.

Le père de la jeune fille a félicité l’État pour avoir pris en compte les protestations de la population concernant la clémence de la peine et pour avoir lancé la procédure d’appel.

« J’espère vraiment qu’ils lui infligeront une peine plus sévère – c’est dans l’intérêt de tous, car ce type de crime doit être puni sévèrement par la loi, même s’il s’agit d’un mineur. Nous avons encore beaucoup de choses à régler au niveau sociétal », a-t-il déclaré au site d’information Ynet.

L’agresseur, âgé de 17 ans au moment des faits en 2021, ainsi qu’une autre personne âgée de 16 ans, avaient pénétré par effraction au domicile de la victime, situé dans une communauté du Conseil régional de Ramat Hanegev, tard dans la nuit, alors que la famille dormait.

Un troisième suspect, âgé de 21 ans, les attendait dehors à bord d’une voiture.

Les deux mineurs, originaires de la communauté bédouine de Neve Midbar, avaient fouillé les lieux à la recherche d’objets de valeur et ils étaient entrés dans une chambre qui était occupée par la fillette et ses jeunes frères, selon l’acte d’accusation présenté au tribunal.

Les procureurs ont déclaré que le suspect s’était alors couché aux côtés de la fillette et qu’il avait commencé à l’embrasser et à lui lécher le visage. Quand elle avait protesté, il l’avait agressée sexuellement.

Selon la chaine publique Kan, si l’agresseur n’a reconnu que la tentative de sodomie dans le cadre de la négociation de peine, la jeune fille a témoigné que l’agression plus générale avait bien eu lieu.

La jeune fille avait alors appelé son père à l’aide, ce qui avait fait fuir les deux cambrioleurs qui avaient rejoint leur complice avant de prendre la route à bord du véhicule qui les attendait.

Cette agression a déclenché une vague de manifestations dans le sud du pays, de la part des habitants qui ont pressé le gouvernement d’agir contre une criminalité très forte, qu’ils attribuent aux gangs des communautés bédouines voisines.

Des centaines d’habitants du Neguev ont manifesté, avec parmi eux des membres de la communauté bédouine, exigeant que le gouvernement fasse tout pour ramener le calme et l’ordre dans la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.