Une rare Haggadah de la Guerre de Corée de 1952 revient en Israël
Rechercher

Une rare Haggadah de la Guerre de Corée de 1952 revient en Israël

Le texte a été utilisé pour un Seder par les soldats juifs américains déployés en Corée

Des soldats américains célèbrent Pessah à Séoul en Corée en 1952. (Société de l'histoire juive américaine)
Des soldats américains célèbrent Pessah à Séoul en Corée en 1952. (Société de l'histoire juive américaine)

JTA — En tant que propriétaire de la plus grande collection du monde d’Haggadot, la Bibliothèque nationale d’Israël est habituée à voir des versions historiques du texte que les Juifs lisent pour Pessah.

Parmi les 10 000 Haggadot de la bibliothèque, on trouve la Haggadah de Prague de 1556, dont seulement deux copies existent. Et même la Haggadah Rothschild encore plus ancienne puisqu’elle date de 1450, écrite en Italie sur un parchemin tellement délicat qu’il est conservé dans un caveau sombre (exceptionnellement, la bibliothèque de Jérusalem a exposé cette Haggadah cette année, mais seulement pour deux jours).

Et pourtant, l’une des plus spéciales Haggadot de la bibliothèque est plus jeune que le président de l’institution, David Bloomberg âgé de 74 ans.

Surnommée la Haggadah de la Guerre de Corée, le texte de 1952 a récemment été achetée par la bibliothèque parce qu’elle est « extrêmement rare », a déclaré le musée dans un communiqué. La bibliothèque n’a pas annoncé le prix payé pour ce texte de 32 pages.

Haggadah utilisée pour le Seder de Pessah par les soldats juifs américains en Corée en 1952. (Bibliothèque nationale d’Israël)

Imprimée en Corée pour l’usage du personnel militaire américain combattant là-bas, elle a été utilisée dans un Seder, le repas traditionnel de Pessah, organisé par deux chapelains juifs qui étaient aussi responsables de la production de cette Haggadah.

Des soldats juifs stationnés dans toute la Corée ont reçu une permission et ont été transportés pour participer à ce Seder.

La couverture du livre est décorée par les insignes, dessinés à la main, des principales unités militaires participant au Seder. Les insignes des chapelains juifs apparaissent au milieu. Le menu du Seder comprend du gefilte fish, de la soupe de poulet aux boules de matzah et trois types de vin, dont du Manischewitz de Californie.

Une page du texte en hébreu a été placée à l’envers, ce qui témoigne des difficultés de travailler avec des imprimantes non habituées à l’hébreu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...